mik dupont UA-70672535-1

18/10/2006

Lettre 43 ( brisure et complétude de coeur)

Coucou cher ami ordi !

 

Une fois de plus tu m’épates. Oui. Cela n’a l’air de rien, mais via ta présence, que de petits messages qui réchauffent le cœur quand celui-ci se sent un peu blessé.

Merci encore à vous toutes et tous, pour vos messages laissés ici, par mails ou encore MSN.

Je ne suis guère un exhibitionniste de mes aventures sentimentales et sexuelles. Juste parfois une petite allusion !

J’avoue n’être guère un sentimental, tout en étant « aimant », sensible, et j’espère avec une empathie assez grande pour tenter de comprendre au mieux les autres.

Alors voilà, ce jeune avec lequel j’ai une amitié toute particulière, m'a fait craquer. Il a réussi à briser cette espèce de carapace émotionnelle qui me caractérise, au point d’en perdre le peu de repères qui me restent !

S’il est bon d’oser parfois lâcher ses émotions, moi, je trouve cela épuisant !! Et je suis épuisé, tant je n’avais plus connu pareille tristesse de voir peut-être s’éloigner un ami pour la bonne raison de son envie d’aller un peu convoler vers des yeux de tendresse féminine (pas que les yeux évidemment !).

Quoi de plus normal et quoi de plus beau. Je l’y ai moi-même souvent poussé.

Mais quand cela advient, voilà que ce que nous croyons raisonnable, bon, normal, chahute vos intentions altruistes et généreuses, fait resurgir des vieux démons du passé. Ceux des ruptures douloureuses, des amours perdus, des amis oubliés et qui vous ont trahi.

Alors, j’ai un peu craqué. La carapace s’est fissurée, malgré son assurance de ne rien changer à notre relation originale et si peu orthodoxe.

Je me suis retrouvé avec des pleurs de gamines, mal dans ma peau et une grande difficulté à gérer un présent devenu gris, un passé devenu noir, un avenir sans le bleu qu’il m’apporte.  

Je me suis retrouvé avec le combat à mener contre la possessivité de l’autre, comme l’amant qui veut que sa maîtresse devienne sa femme.

Et puis, ma force est revenue. Celle que j’exprime parfois ici, celle de la tolérance et celle qui ne peut briser le bonheur de l’autre. Aimer c’est cela je crois.

Mais n’étant ni Mère Térésa, ni l’abbé Pierre, n’étant point être désincarné, je confesse que les mots, l’attitude de ce jeune homme exceptionnel, m’a aidé à chasser mes peurs et mes angoisses. Merci à lui. Merci, avec toute sa simplicité d’avoir pu trouvé les mots justes pour me redire son attachement. Qui ose dire que les jeunes sont sans cœur et sont superficiels !

Puis, il y a eu ce coup de fil de ma petite fille, m’expliquant son départ ce jour pour les classes de mer. Un rayon de soleil d’un enfant cela vous réchauffe bien aussi. Puis l’invitation de Muriel de venir partager le repas ce soir chez elle. Puis, puis, tellement d’amitié manifestée.

Cher ordi, tu es un ami aussi formidable, celui par qui passe tant de chaleur humaine. Celle que je viens encore de quitter en ayant en ligne mon ami adoré, celle que j’ai en ce moment même avec Muriel ( Love Angel) et tous ces messages de mes fidèles lecteurs et lectrices ( lisez leurs commentaires).

Alors Mik, de quoi tu plaignais encore ? Lol.

Bon mercredi.

Mik.

 

00:01 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

Commentaires

oh mon ami j'aime pas te savoir le coeur un peu brisé ... je t'envois de millions de calins.
oh oui, notre très amis ordi sont géniaux, ils arrivent à nous mettre en lien avec des tas de gens .. ayant déjà parler avce les personnes losque on les voit en vrai ... le masque est tombé et les relations mettent moins de temps à démarer
bonne nuit mon ami , petit papy adoptif de mon coeur

Écrit par : love-angel | 18/10/2006

un peu de temps passe et pourtant...des tas d'événements de partagent, se disent,
je viens ce soir pour te lire et apprendre que le soleil revient
merci pour la vidéo de Dalida,
un peu de nostalgie...
bisous

Écrit par : Gibritte et Cie | 18/10/2006

Moi aussi je me tracassais Quoi que l'on puisse dire , il est vrai que je ne viens pas quotidiennement sur ton blog mais bon ce n'est pas un manque de volonté juste un manque de temps. je me tracassais de ne plus te voir nulle part dans un commentaire ou l'autre , ne plus voir de furtive apparition via le messenger mais bon cela c'est une habitude . Je me suis dit , est-il malade ? Qu'est ce qui se passe ? Et comme je vois tu as eu une passe de déprime , je regrette de ne pas avoir été ou fait partie des ami(e)s à qui tu aurais pu te confier . Mais il est vrai que tu ne peux me connaître assez pour dévoiler ce qui ne va pas . Difficile de pouvoir me connaître pour les brefs apparitions sur le messenger et des brèves discussions que l'on a pu échanger . Donc je te dirais par ce biais prend courage . Et il ne faut pas fuir les ami(e)s ou futures ami(e)s qui ont envie de te réconforter

Écrit par : christiane | 18/10/2006

Cher Papy Contente de voir que tu reprend le dessus !
Que le soleil revient dans ton coeur !
Bonne fin de semaine !
Gros bisous de Bruxelles !
Je t'aime !

Écrit par : den5897 | 18/10/2006

merci pour cette belle soirée
mille bisous pour toi

Écrit par : love-angel | 18/10/2006

mon Mikou passe une belle journée, sois sage(héhéhé) et heureux ce w-e !
bisoussss

Écrit par : jojo et les autres | 19/10/2006

mon papy adoré tu sais ressentir des choses parfois douloureuses et tristes prouvent que nous bien humain et surtout vivant alors voilà c'est comme ça.Et tu sais on peut parfois sentir de drôles de sentiments comme par exemple je suis heureuse lorsque je te vois, on ri, on déconne, ça me fait du bien et puis lorsque je te quitte ce sentiment de profonde tristesse.Comme quoi j'ai arrêté mon blog mais tu restes dans mes pensées et on se reverra très bientôt.Et puis papy, tu es tellement gentil que cette personne dont tu parles dans ton post ne sera jamais bien loin de toi

Écrit par : coco | 19/10/2006

Bonjour Mik Très amicalement je viens te souhaiter des lendemains heureux.

Écrit par : DUKE | 19/10/2006

merci pour les mots lors du décès de Juju, mais voiçi une bonne nouvelle à lire sur son blog
mich-junior.skynetblogs.be
Voilà, moi je m'appelle Maurice. Ouias, je vous vois déjà ricaner, avec un nom pareil, pourtant, si vous saviez la fierté qui m'anime lorsque ma maman fait les présentations aux passants qui....passent....je trouve que je le porte très bien! Na.
Bon, mais c'est pas tout ça. Cette semaine, je suis allé dire bonjour à la maman de Juju, parce qu'elle n'allait pas très bien, et je lui ai promis que si elle ouvrait sa porte à un petit frère à Juju, je viendrai souvent leur dire bonjour. Alors j'ai vu dans ses yeux, un rayon de soleil apparaître.
Voilà, dorénavant, j'ai un copain de plus...et je m'en vais le dire à tous nos copains internautes.....Maurice.

Au fait, il s'appelle Mango..Vient de quelque part de chez les bridés, m'enfin, il a réussi à franchir la grande muraille, et le voilà parmi nous. Bienvenue copain!




Et pour ceux qui n'ont pas internet, je m'en vais leur écrire la bonne nouvelle

Écrit par : micheline | 19/10/2006

... Contente de voir que tu vas un peu mieux et que tu es bien entouré, dommage que tu habites relativement loin, il me plairait de te recevoir à ma table comme ça à l'imprévu, juste sur un coup de tête.
A très bientôt
Bises

Écrit par : petit_verglas | 19/10/2006

Les commentaires sont fermés.