mik dupont UA-70672535-1

29/10/2006

Lettres 51 ( Toussaint)

Cher ordi,

 

Je vais te parler d’un temps que tu ne connais point : celui de mon enfance.

A cette date, nous ne connaissions point d’halloween. C’était pourtant un jour de fête : la Toussaint.

C’était la fête parce qu’elle rassemblait la grande famille, celle des oncles et des tantes.

Nous les attendions avec grande impatience, dans notre belle et grande villa.

Spécialement un oncle qui amenait toujours les tartes au riz et aux fruits.

C’était aussi la grande expédition pour nous rendre sur les tombes, celle de nos grands-parents. Je n’avais connu aucun de mes grands-pères. Les veuves se montraient tristes en tenue noire avec chapeau à voilette ! Nous, nous en foutions… Ce qui nous intéressait, c’était la petite ballade en voiture (et oui à cette époque un petit voyage en voiture était une joie), la grenadine prise au café et la joie de manger les pâtisseries avec cousins et cousines.

Il fallait se répartir les cimetières à visiter. Endimanchés, nous nous battions pour accompagner papa plutôt que maman. La raison était simple, papa n’allait pas à l’église et on attendait, dans le petit café en face, la sortie de l’église des bigotes en rejoignant la procession religieuse jusqu’au cimetière. Avec maman et sa mère, cela était différent, nous devions nous taper les vêpres et la liste interminable des recommandations des décédés ! Nous nous retrouvions alors chez une famille amie pour un petit café et quelques « gâteries » chocolatées. Puis, rebelote à la maison avec  tartes et gâteaux.

Nous étions à l’affût des tenues originales de certaines dames. C’était notre halloween à nous cette recherche des habits baroques ou classiques ! On tentait, en polissons que nous étions, de faire rigoler au moment du silence. La gravité des mines nous faisait rire !

Au hit parade des provocations une grande dame au chapeau tenant peu le vent et un curé chantant faux.

Oui, cela nous parait tellement futile aujourd’hui. Mais qu’est ce que nous aimions ce « grand jour », avec un commerce bien autre qu’aujourd’hui, ne favorisant que les fleuristes et pâtissiers.

Cette année, première sans voiture, ne me permet pas d’aller faire le tour des tombes familiales  et de les fleurir. D’autres s’en chargeront ou pas. La tradition de mettre en contact les morts et vivants a changé. Je ne suis pas pour autant convaincu que la fête d’halloween remplace cette liturgie un peu dépassée et obsolète. La mort fait pourtant partie de la vie, ce que nous apprenait, dès notre enfance, la fête de la Toussaint ou plus précisément la fête des morts le lendemain.

Mais pas de nostalgie, juste celle de ne plus pouvoir dire : maman et papa !! Et celle, plus souffrante encore, de ne plus dire : Serge !

Mik.

 

Photo : 2.ma-mere..jpgPhoto : 1.mon-pere

 

 

 

16:38 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

Commentaires

pour moi la toussaint ne représente pas grand chose ... c'est pas necaisseremnt ce jour-là que je pense aux disparus de notre vie.
Le 31, petite fête d'halloween à la maison et le lendemain jour de la toussaint, vais aller voir un Troll mdrrrrrr
je t'envoie de gros bisous papy du coeur

Écrit par : love-angel | 29/10/2006

j'ai la chance de ne pas devoir beaucoup de disparus
mes grands parents j'y vais mais jamais en cette période
je t'embrasse
ps; reçu mail ?
bisous bisous

Écrit par : Ange | 29/10/2006

Oui je ne suis pas pour les fêtes, mais le fait de se réunir était une bonne idée pour voir celles et ceux que nous ne voyions pas souvent !
Sauf s'il y avait des problèmes entre les gens réunis et que les vieilles querelles de famille resortaient et prenaient le dessus sur la joie des retrouvailles !
Bonne soirée :-)

Écrit par : loulou | 29/10/2006

coucou du soir :) j'ai jamais connu ça comme toi ,petite,me souviens les adultes allaient au cimetière mais ça avait l'air d'être plus une corvée qu'autre chose même si ils ne le montraient pas ouvertement ( grands cathos hypocrites :P) tu sais qu'enfant on capte tout ;)
bah les gens qu'on a aimés et qui sont partis faut y penser plus qu'une fois par an ,à chaque fois que nos pensées s'envolent vers eux ,c'est mieux que la visite annuelle au cimetière :)
bonne fin de we
kisss

Écrit par : bio | 29/10/2006

... La toussaint de mon enfance ressemblait étrangement à la tienne, nous faisions le tour des cimetières avant de nous rendre chez mes grands parents où nous rejoignaient le reste de la famille, cousins et cousines, tantes et oncles, une occasion de se revoir.
Aujourd'hui, j'ai quitté le village et n'y retourne que très rarement à cette occasion, sauf quand maman n'a personne d'autre et qu'elle m'appelle.
Nos disparus, je pense qu'ils partagent notre vie de tous les jours, je ne dirais pas que j'ai une pensée pour mon papa tous les jours, mais souvent très souvent, encore ce matin en repassant, je me demandais ce qu'il doit penser de moi de la-haut ?
Gros bisous et à très bientôt

Écrit par : petit_verglas | 30/10/2006

coucou l'ami contente que ta nui fut douce et empreinte de l'attente de ce beau jeune -homme.
Concernant L'"amouritié", j'utilise pas la même définition que toi mais je sais qu'on y met chacun de nous deux la même intensité ;).
je t'adore petit papy du coeur à bientôt

Écrit par : love-angel | 30/10/2006

Bonjour Mik... Oui, chez moi aussi ça se passait comme cela, nous faisions le tour des cimetières avant de nous rendre chez mes grands parents paternels où nous rejoignions le reste de la famille, une occasion de se revoir….Mais je ne pense pas que l’on a besoin d’un jour bien précis pour se souvenir des absents !
Je te souhaite une merveilleuse journée

Écrit par : Chadou | 30/10/2006

Et oui... Je me rapele ce temps , les vêpres, les cimetières... Je ne suis pas pour la transformation de cette tradition en "Haloween", mais je ne suis pas non plus pour le défilé dans les cimetières, pour moi la toussaint peut être n'importe qu'elle jour de l'année...
Bonne soirée

Écrit par : SOLEDAD | 30/10/2006

Un peu différent pour moi Sûrement vu mon jeune âge 48 ans ( hummm) Je ne me rappelles pas des traditions de la Toussaint tel décrit ci-dessus . Tout ce que je me rappelles c'est les jours précédents la Toussaint c'est le lavage des tombes surtout de mes grands-parents puis alors le jour de la Toussaint c'est d'aller déposer les pomponettes sur les tombes familiale ( grand-parents, arrière grand-parents-oncle et tante .....). La sortie du cimetière un vendeur de marrons chauds , c'est cela qui m'attirait le plus , puis aller boire un bon chocolat chaud ou un OXO ( bouillon viande) au café d'en face . Actuellement , cela ne me dit vraiment plus rien de recommencer le circuit des tombes , c'est le plus qu'assez . Je respectes les morts et y pensent durant l'année donc je ne vois pas ce que cela changerait d'aller déposer des fleurs et me receuillir pour une prière ou l'autre . Je fais mes prières chez moi en pensant à mes chers disparus et rien d'autres . Quand à la fête d'Halloween , dans mon enfance je n'ai pas connu non plus cela n'existait pas , encore une coutume venue d'outre mer pour nous apporter quoi en plus ? Du folklore et des dépenses supplémentaires .

Écrit par : christiane | 30/10/2006

Les commentaires sont fermés.