mik dupont UA-70672535-1

02/11/2006

Lettres 53 ( coeur et raison)

Cher ordi,

Souvent, on me dit avoir la plume facile. Euh, pardon ami, le clavier facile !

Sans doute la passion de mettre des mots sur ma pensée à propos de tel événement, de telle rencontre, m’envahit-elle encore et toujours.

Je te ferai cependant la confidence qu’il est plus aisé de parler d’amour que de dire des mots tendres face à la personne que j’aime.

Je crois, ce qui ne me console pas, n’être pas le seul dans ce cas.

Je me sens comme dépossédé quand j’ose trop spontanément lâcher des émotions ou des sentiments. Alors, les mots, l’émoi se bloquent.

Je me suis accoutumé à ce mode de fonctionnement qui veut que la raison l’emporte, que l’humour serve de béquille à une expression plus sensible.

Ceux qui me connaissent bien savent évidemment décoder cela. Cela m’a toujours paru suffisant. Je suis ainsi.

Et pourtant, voilà que mon « amouritié » envers ce jeune homme, vient tout bouleverser.

Il a réussi l’incroyable : briser cette sorte de carapace que j’ai et qu’en même temps je lui reprochais d’avoir.

Je me suis comme livré à lui, sans fausse pudeur du cœur. Il osa enfin  franchir ce même cap. Et la rencontre s’opéra, la vraie, celle qui dans le geste, dans les mots, dans le silence, dans un baiser nous rend plus heureux.

J’avais connu cela déjà, mais avec rareté. Bien des déceptions avaient suivi cet état de magie, me plaçant probablement sur la défensive et la réserve à tenir.

Aujourd’hui, je me sens autre et moi en même temps.

Etrange alors, cet internaute, ancien ami virtuel, qui vient se rappeler à mon souvenir, me déclarant n’avoir jamais cessé de me suivre à travers mes écrits, après une dispute où j’avais pu me montrer très dur. Car je suis aussi ainsi. Je sais aimer, mais aussi tuer, avec une froideur impitoyable. Je n’ai aucune recherche de séduction, sinon celle d’oser exprimer ce qui fait ma force et ma faiblesse : mes éternels questionnements rationnels et psychologiques.

Mais aujourd’hui, voilà que ma raison vacille, que mes tripes se nouent, que mon être frisonne en pensant à lui, à l’incroyable « amouritié ». Celui qui semble fort se laisse fragiliser par un (trop) jeune devenu tout à coup grand, fort, tendre, exceptionnel de simplicité et de sensibilité.

Mais que m’arrive t-il ? Le temps sans doute d’une période « auréole ». Et puis merde, puisqu’elle est là, laissons la faire !!

Mik.

08:37 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

Commentaires

coucou papy du coeur Oui c'est bien vrai que celà fait du bien de pouvoir mettre des mots sur ce que l'on ressent.
Laisse toi envahir par cet amouritié qui te lie à lui. C'est doux et qu'est ce que celà fait du bien au coeur.
je t'envoie pleins de bisous de tendresse

Écrit par : love-angel | 02/11/2006

Vibrations tectoniques coronarienne ;o) ( mhhh un bon titre ) Amouritié : ne serait-ce pas un bel état ? il ne figure sur aucune carte, mais p…. Que c’est bon même si tu as trois milliards de questions qui se posent avec les oui mais heu et si… mais encore avec le temps si… on dirait que… mais suis-je vraiment ce que je pense que je suis au moment ou je ne sais plus qui je suis vraiment !? Trembler or not trembler ???
depuis ma petite maladie de parking son j’arrive plus a tenir en place mdrrr

bon te souhaite une bonne amouritié m’sieur à bientôt

Écrit par : David | 02/11/2006

Laisse toi bercer par l'amour L'amour nous donnes des ailes, laisses les te guider vers le chemin du bonheur, même si petit soit-il. Si c'est de moi que tu parlais, je suis toujours tes écrits depuis tout ce temps, mais à ma façon très discrète. Tu n'as jamais vraiment quitté mes pensées depuis c'est 2 dernières années.

Tu mérites la joie et le bonheur que l'on te donne.

Écrit par : Marco | 02/11/2006

Parfois... Le coeur à ses raisons que la raison n'a pas...
Bonne soirée

Écrit par : SOLEDAD | 02/11/2006

Déposer les mots ressentis... A partir de l'émoi ou de la colère, c'est certes laisser échapper nos émotions et de nous prêter davantage à la réflexion ensuite...
N'a-ton jamais envie de revenir sur nos écrits ?
Très cordialement.
Jean-Pierre

Écrit par : Jean-Pierre | 02/11/2006

Bonjour Mik... Le bonheur est simple comme un sourire...ou une belle pensée !
Je suis venue te souhaiter….Une douce journée pleine de belles choses et de tendresse !
Gros bisous et merveilleux vendredi !

Écrit par : Chadou | 03/11/2006

je viens te déposer un tit bisou tout léger car mon coeur vole ce jour si doux qui s'annonce et surtout le we.
papy du coeur je t'adore et toi profites bien de demain ;)

Écrit par : love-angel | 03/11/2006

trop penser Analyser, décortiquer nos pensées permet de mieux se connaître et de progresser dans nos relations à l'autre. Mais rationnaliser les sentiments ? Impossible, ce n'est pas la même "zone" qui est concernée. On tente de le faire quand même, surtout par peur de ne pas savoir gérer ces élans du coeur, par peur de souffrir encore quand ce sera fini...
Alors quand un tel sentiment arrive, arrêtons de trop penser, vivons-le à fond... La réflexion nous permettra sans doute ensuite de revenir à la raison, de tirer du positif de cette expérience, de continuer à avancer vers la sagesse.
Mais quand il s'agit d'amour, soyons fous, laissons-nous aller, ce ne sera que meilleur !
Je te souhaite de sentir ton coeur battre très fort...

Écrit par : ericd | 03/11/2006

Les commentaires sont fermés.