mik dupont UA-70672535-1

21/02/2007

Lettre 131 ( avoir plus?)

Cher ordi,

Il est des jours où nous cherchons des mots, un geste qui pourraient convaincre que les plaintes entendues, les insatisfactions des uns et des autres sont certes importantes, mais que le vie doit être la plus forte. Ne faut-il pas relativiser un peu les soucis, envies, désirs et autres aléas de notre quotidien ?

J’avoue mon impuissance tant chacun voit son petit domaine à protéger, ses petites affaires sans se situer dans la grande ruche humaine tellement complexe.

Bien sûr, je suis aussi de ceux qui aiment satisfaire mes propres envies et je ne néglige pas mes petites affaires. Je sais aussi le prix à payer pour vivre modestement en renonçant d'avoir plus. Un plus oui, mais au prix aussi d’efforts et de contraintes lourds de conséquences.

J’ai fait le choix d’avoir moins pour vivre mieux. La spirale de l’avoir que j’ai eu tout un temps ne m’a pas apporté la satisfaction que je pensais avoir et partager.

Vrai que parfois, je me dis qu’avoir plus m’aurait aujourd’hui permis de faire de plus gros cadeaux !

Mais je crois que favoriser aussi cet attrait permanent pour un matérialisme qui serait source de bonheur est rendre mauvais service.

Argent nœud de la guerre ? Oui, il en faut, dit la sagesse populaire. Mais qu’est-ce que nous pouvons aussi dépenser en futilités qui ne font que donner de très brefs instant de satisfaction.

J’ai connu aussi des engagements de prêts pour des projets importants, mais qui finalement envahissaient en permanence l’esprit et me plaçaient dans le stress de ne pouvoir les respecter.

Je ne dirais pas non à un gain de lotto… mais je dis non à des gains qui me demanderaient l’énergie et le temps à en oublier l’essentiel.

Qu’à cela ne tienne, mais aujourd’hui j’aurais voulu dire à deux personnes que j’aime tellement : ne t’inquiète pas je vais te le payer. A l’une pour quelque chose d’essentiel et à l’autre pour quelque chose de superflu.

Et là, je crois que j’aurais eu un bonheur total, mais après cela, ça aurait été quoi ?

Puis merde, c’est ainsi !! LOL. Et ce n’est pas parce que c’est carnaval qu’on peut direct ainsi travestir ce que nous sommes et ce que nous avons !

Mik.

Commentaires

d'accord ...pour la révolution des esprits ... Bonjour Mik,

bien d'accord avec toi sur ce "foutu" matérialisme qui nous assaille plus de jour en jour au sein de notre monde occidental, réputé comme soi-disant civilisé mais souvent si "froid" dans le quotidien. Mais regarde ce qu'il provoque ce quasi "tout à la propriété/détention personnelle d'objets modernes": de la jalousie exacerbée, des sacrifices personnels (dettes, etc..) et tant d'autres "mauvaises choses" que les gens en oublient l'essentiel: "de vivre tout simplement" Si ils pouvaient/voulaient ralentir leur course effreinée à l'argent et aux valeurs matérielles qui l'accompagne, ils s'en apercevraient sans doute. Vivre, c'est "profiter" de la vie, pas uniquement pour son côté matériel, mais aussi et surtout pour ces petites "choses" qui sont susceptibles de nous émeuvoir chaque minute, chaque heure, chaque jour, en tout cas si on prend la peine de les observer avec un(e) "âme/coeur" afin de pouvoir les percevoir pleinement. Ces petites fleurs qui éclosent d'ores et déjà dans nos jardins, ces petits oiseaux chantants aux teintes châtoyantes qui ont décidé de ne pas quitter nos contrées pour les raisons que l'on sait (réchauffement de la planète !), etc... Mais pourquoi les gens de notre civilisation occidentale courent autant à tout va, négligeant ces petites merveilles, si "insignifiantes" pour la plupart d'entre nous mais tellement nécessaires à notre satisfaction intérieure, ce qu'on appelle le bonheur. Je n'ai malheureusement toujours pas de réponse à cette question. Serait-ce notre destinée d'homme "civilisé" en quête incessante de biens matériels (4X4, maisons toutes équipées, ordis et GSM les plus récents & sophistiqués, etc.). J'aimerais tant dire à tous ces gens : "arrêtez-vous un instant et regardez attentivement autour de vous" SVP ! Si vous décidez d'adopter cette attitude, ne fût-ce que durant de courts moments, vous sentirez battre en vous la vraie vie !

Bien à toi,

Alain
ps: géologue passionné de volcans actifs (ces merveilles vivantes de la nature) et de "Babylou"

Écrit par : Alain | 21/02/2007

ah,ETRE et AVOIR,L'ETRE et L'AVOIR.
vrai detournement .
sacré miroir aux alouettes.
les sentiments ne sont pas fonction des cadeaux faits ,non,ou alors...
et vos amis vous connaissent ils savent certainement que si vous pouviez, vous offririez ,ça c'est l'important.

Écrit par : m. | 21/02/2007

ps:le temps que vous leur consacrez vraiment ,votre ecoute valent tous les cadeaux..
les remerciements dans les differents com en sont la preuve!

Écrit par : m. | 21/02/2007

Bonsoir, qu'on le veuille ou non, nous vivons dans une société très matérialiste. Pourtant les instant de joie et de bonheur vienne d'autre choses, comme ceux du coeur et non des choses matérielles. Pourtant parfois toutes ces choses contribuent au bonheur même si elles ne sont pas essentielles à la vie.
Douce soirée à toi et bonne nuit.
Bisous

Écrit par : SOLEDAD | 21/02/2007

te lire est un bienfait comment tant de sagesse dans une personne tu as raison pour l'argent et souvent il file entre les doigts pour des futilités. C'est un travail sur soi que de gerer ça. Merci pour ton message qui amène a reflexion et comme toujours une bonne réflexion, merci de le faire partager. J'espère que tu vas bien. Je me permet, je t'embrasse et te souhaite le meilleur de la vie. (celui qui n'a pas de prix). Une fan

Écrit par : rita | 21/02/2007

Bonsoir cher ami Si une rencontre au coeur de bruxelles te tente le 7 avril prochain rdv sur mon blog pour les infos. C'est une organisation de Sophie. Bisous et amitiés


Écrit par : martine | 21/02/2007

Les commentaires sont fermés.