mik dupont UA-70672535-1

01/03/2007

Lettre 137 ( hypocrisie)

http://membres.lycos.fr/cybertaloche/masques.htmCher ordi,

Je me demande parfois si tu n’es pas devenu parfois une espèce de saccageur des jardins secrets !

Je suis de ceux qui pensent qu’il est encore utile de ne point mettre en lumière toutes les zones intimes que notre vie forme, sans pour autant craindre les jugements sur la révélation de quelques unes. C’est ce que je tente de faire, avec ce mélange de vouloir parfois tout dire et la retenue nécessaire à la conservation d’une sensibilité que n’aime partager qu’avec quelques personnes qui me sont vraiment très chères.

Bien difficile j’avoue de faire aussi le tri en parcourant les blogs et leurs commentaires, du moins ceux qui sont des journaux personnels,  entre une espèce de voyeurisme qui se ferait passer pour de l’altruisme et un véritable intérêt de découverte de qui nous sommes et de qui est l’autre.

Mais qu’importe après tout, l’hypocrisie fait partie de notre condition humaine. Chacun ment souvent aux autres, après s’être menti à soi-même ! Que celui qui n’a jamais commis ce péché me jette la première pierre…

Jamais auparavant, trop contraint par une vie familiale, sociale, professionnelle, je ne me serais permis d’être aussi franc qu’aujourd’hui, notamment en matière de cul !

Mais voilà, ce n’est pas moi qui, parce j’ose parfois déclarer mes « turpitudes », demande au voisin de déclarer les siennes…

Lorsque je vois la consommation de sexe que d’aucuns osent décrié comme aliénante, je suis étonné de ne pas croiser plus de débiles !

Alors, je me dis, que l’hypocrisie, sans en vouloir faire l’éloge, est probablement nécessaire et constitue une espèce de garde-fou pour faire tourner notre société. Dommage !

Mik.

Photographies originales de carnavals - Images inhabituelles - Costumes masques aux carnavals de Venise Bâle ( Basel ) 2000 - Karneval Fastnacht Fasnacht Fasching basel und Wenedig

Commentaires

Les blogs de rencontre sont pas mal pour apprendre la nature humaine Moi, je les rate toutes.

Écrit par : crayat | 01/03/2007

Bonjour, est-ce de l'hypocrisie de ne pas parler de tout sur son blog, ou simplement une retenue par méfiance du regard des autres, la peur d'être jugé? En tout cas j'ai apprit à mes dépends qu'il ne faut pas tout raconter. Je ne parle jamais de politique pas exemple parce que si j'affichais pleinement ce que je pense je crois qu'il y aurait une révolution, idem pour la religion. Quand au sexe, je pense que cela fait partie de ma vie intime et personnelle. Il est vrai que je reste parfois scotché quand je vois ce que certains étale au grand jour sans retenue et sans pudeur, sans peur de blessé... Mais suis-je peut-être un peut vieille France? LOL
Bisous mouillés du jeudi.
Soledad

Écrit par : SOLEDAD | 01/03/2007

Effectivement Il est parfois plus prudent de ne pas trop en révéler sur notre personne , car on ne connaît jamais les gens à fond sur leur intention . On a peur parfois de révéler certaines choses justement de peur d'être juger . Je n'ai jamais jugé personnes car j'estime que chacun(e)s d'entre nous avons droit à être respecter . Chacun(e)s à le droit de vivre leurs vies comme ils l'entendent . Moi quand je vois que certaines personnes parlent sur le dos des autres ca me fatigue , ca m'énerve et ca me décoourage à venir sur le net , car derrière un écran tout peut être plus facilement dit . Alors vivement le repos de l'esprit pour que chacun(e)s parfois se mêlent de leur propre affaire . Les ragots y'en a marre . je te souhaite de passer une très bonne journée et désolée de ne pas être aussi présente dans les commentaires , j'ai juste un passage à vide , et ce amtin je viens juste aussi de reposter un article .

Écrit par : christiane | 01/03/2007

le cher ordi reste semblable à la langue d'Esope, ce brave vieux qui en connaissait un bout sur la nature humaine: la meilleure et la pire des choses.

Outil redoutable, mais outil agréable (mettant en présence des gens qui ne se seraient point rencontrés autrement), redoutable parce qu'on joue du virtuel pour soit cacher le fin fond, soit l'exhiber, soit en jouer, parfois manipuler... On peut être indifférent et se dire: dans le fond, qu'est-ce que j'ai à perdre ?

Qu'a-t-on à perdre, pas grand-chose dans le fond, sauf si la vie réelle (professionnelle ou familiale) vient s'en mêler. Et dans le fond, si on a une vie familiale, il vaut sans doute mieux arrêter la vie virtuelle.

Outil agréable aussi, en lisant d'autres témoignages, des commentaires, on relativise, on se dit qu'on est pas le (la) seul(e) à ramer... On puise un peu de réconfort virtuel qui renforce notre courage... Réel.

Ceci dit, ce n'est pas pour rien que je ne messengère plus, lire ça va, écouter ça va, mais je ne voudrais plus par exemple, qu'on m'envoie (en forme de confidence), un mail d'une tierce personne, et qu'on me demande mon avis ensuite. Pour moi, le courrier doit rester inviolable, même avec internet.

(Je crois que j'ai un peu dévié là ;-)

Écrit par : Pivoine | 02/03/2007

pour ce qui est du... Sexe, je n'ai pas suivi entièrement le propos (compris, je veux dire).

Là aussi, le virtuel a eu un curieux effet. Des gens se sont parfois mis à dire et à faire des choses (virtuellement) qu'ils n'auraient pas faites (sans doute) en réalité - ou devant témoins. Des couples ont sauté parfois, ou des conjoints se sont retrouvés en psychothérapie... Curieux mais c'est ainsi.

Là comme dans le reste, à chacun de faire selon sa juste mesure et/ou appréciation. Du moins, pour les adultes.

Par rapport aux enfants, certaines situations sont préoccupantes, (voir les séances de prévention dans les écoles et certaines émissions télé).

Aux parents de faire une bonne prévention, comme on l'a fait à d'autres époques, finalement.

Écrit par : Pivoine | 02/03/2007

très bon week-end bisous.

Écrit par : rita | 02/03/2007

Les commentaires sont fermés.