mik dupont UA-70672535-1

13/03/2007

Lettre 144 ( un peu de raison...)

decorationCher ordi,

 

Hier j’avais un œil sur toi et sur la télé, en y regardant l’émission sur l’extrême droite.

Quel danger en effet que le simplisme, le populisme. Que répondre en deux mots à des raisonnements bébêtes du style : 600.000 chômeurs et 600.000 étrangers. Tu fous les étrangers dehors et tu as plus un seul chômeur belge !! Réponse simple aussi et correcte : Sur les 600.000 étranger, tu en as déjà 400.000 qui sont des ressortissants de la communauté européenne.. Tu es ok pour foutre les français, les anglais, etc.. dehors? Et je ne parle pas des américains et des autres…

Ou encore : Terrible, on ne se sent plus en sécurité nulle part ! Réponse simple : Tu sais combien de meurtres il y a en Belgique par an ? Une trentaine je crois. Ok ? Et tu sais combien de tués sur la route ? 1.500 ! Dis et tu te sens pourtant en sécurité quand tu prends ta bagnole…

Très bon je trouvais…

Bonne journée.

Mik.

11:26 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

Commentaires

Bonjour mik, bonjour l'ordi J'ai tiqué quand on a prétendu que ce film montrait le "côté humain " de hitler. Un gars qui se fiche de la mort de trois millions d'individus de son propre peuple n'est, pour moi en tout cas, pas un humain. C'est le diable qui a pris forme sur terre. A cause d'un débile mental, il y a eu cinquante millions de morts, et encore plus de souffrance.. non mais !
Salutations bien amicales, du reste, j'me calme, lol

Écrit par : marc | 13/03/2007

@ Marc.je n'ai pas vu le film dont il est question içi,donc mon commentaire ,va porter sur une de vos phrases."A cause d'un debile mental,il y a eu 50 millions de morts..."
je n'ai pas vecu cette montruosité, j'suis née 25 ans plus tard,mais ces evenements ne sont pas du fait d'UN SEUL "homme",(et PAS non plus d'un" debile mental".cet amalgame que vous faites à l'ecrit me gene et me met mal à l'aise. je pense à toutes ces familles, tous ces malades en psychiatrie,qui n'ont rien à voir avec ce genre de personnage. et qui souffrent.)
et personne, jamais ne parviendra à me faire croire qu'UN SEUL est coupable de "ça" ,et encore moins ne m' y verra acquiescer.c'est de la responsabilité dés le depart, de chaque porte ouverte, chaque oui, chaque aide qu'il a rencontré sur son chemin,chaque regard qui s'est baissé,chaque interet personnel financier,trouvé.que ce soit sur le plan d'un individu,ou d'un Etat.chaque compromission qui entraine ou engage une diminution,une difference, une surveillance,une entame dans la liberté de l'autre ,qui n'est pas moi,(hors procés pour dangerosité reconnue de l'individu ,soyons sur le même registre!) ,est de mauvais augure pour l'humanité ,au sens generique du mot.
les atteintes sont floppées,commencer à en ennumerer,ouch!!!,mais une toute récente,me vient ,là, lire le post de Mick d'hier par ex.
il n'y a pas je pense de degré supportable, pas d'echelles à tolerer,car sinon,on,s'arrete comment, où???
chacun chacune peut etre ou devenir le "diable", signifier notre desaccord ne serait ce qu'avec des idées ennoncées peut etre un commencement contre ,et on est tous concerné,j'crois bien!
amicalement hein ,Marc.

Écrit par : m. | 13/03/2007

réponse à m. et Marc. Je suis bien d'accord avec Marc lorsqu'il dit que " La chute" ne montre rien d'humain de Hitler, seulement peut-être un semblant d'humanité qui montre l'inhumanité aussi du personnage. Je rejoins, non par consensus, m qui exprime bien que la débilité mentale n'est pas liée à cet homme et que à trop diaboliser celui-ci on en oublie une responsabilité collective où la non plus tous étaient loin d'être des débiles...
Mais connaissant un peu Marc, je sais qu'il a tendance à un peu s'emballer...lol. Et comme je lui ai écrit je suis toujours méfiant devant les grands idéalistes qu'ils soient des idéalistes du bien ou comme ce monstre de Hitler du mal! Je me prononce contre toute espèce de dictature de n'importe quel idéologie. Attention aux inquisiteurs, ils sont toujours là et le silence des pantoufles de notre temps risque de faire aussi mal que le bruit des bottes hier, et d'aucuns ne se privent pas d'accroître le confort des pantoufles et la stérilisation des cerveaux pour mieux utiliser leur pouvoir… Long débat…

Écrit par : mik | 13/03/2007

sans entrer dans le débat, je passe simplement te dire bonjour,
les choses trouvent leur place, un peu à la fois et je me sens bien dans mon nouvel appartement;
et puis...j'y accueille mon fils cette semaine, ça c'est un événement important!
bises

Écrit par : Gibritte et Cie | 13/03/2007

hello ! Juste un petit bonsoir,cela fait un moment que je ne passais plus sur les blogs,et il y a pas mal a lire un peu partout,lol ! J'aurais pas assez avec ma soirée ! @+!

Écrit par : libra | 13/03/2007

tu sais quoi Mik? Mes yeux à moi, ne vont ni à droite ni à gauche :-)

Je regarde l'ordi droit devant lol

Te fais de gros bisous

Écrit par : mnb | 13/03/2007

On connaît... La chanson. Ca commence avec les étrangers... Y a un discours musclé et sécuritaire, on reverrait bien la question de la peine de mort aussi... Et puis quoi ? Les étrangers occupent des emplois? Ou ils sont tous au chômage? Et les femmes? On va les renvoyer dans leurs foyers? Et les homos? Et les petits? Et les grands? Et les untermensch?

Ce qui m'inquiète aussi (quoique beaucoup de partis aient sagement modéré les discours épineux), c'est quand le centre droite tient le même genre de discours. Suffit de regarder en France où l'homme qui sauvera les Français de Sarkozy et Royal n'est finalement que François Bayrou. Un giscardien... bon, bref. C'est aussi un sujet difficile que tu as abordé là. Et pourtant, c'est quelque chose de crucial.

Écrit par : Pivoine | 13/03/2007

dis donc... "le silence des pantoufles de notre temps..."

c'est joli ça (!) -c'est la littéraire qui parle ;-)

Intéressnts, tous ces points de vue. Car "si tu ne t'occupes pas de politique, la politique s'occupera de toi."

Écrit par : Pivoine | 13/03/2007

Les commentaires sont fermés.