mik dupont UA-70672535-1

28/07/2007

Identité sexuelle

sbastien2yt

J’ai envie de pousser un petit gueule à propos des  catégories » sexuelles. Dire que j’en ai marre de ceux qui sont fiers d’être gays, bi ou hétéro !

Faut-il toujours brandir notre "identité" sexuelle et s’enfermer dans ce carcan social tissé de stéréotypes et de limites ?

La sexualité est simple affaire de goût et de préférence. On peut préférer le même sexe ou le sexe opposé, être plus excité par un ou l’autre, plus stimulé sentimentalement par quelqu’un ou quelqu’une. Mais cela ne justifie nullement un cloisonnement identitaire aussi fort que celui imposé aujourd’hui par des revendications « communautaristes ».

J’ai désiré dans mes draps des hommes, mais aussi des femmes, sans pour autant me définir exclusivement comme homo ou hétéro. Je dis simplement ma préférence actuelle et défend la différence sexuelle.

Les arts du lit se passent bien de toutes les étiquettes.

Quand j’entends mon jeune ami me dire qu’il est pur hétéro, qu’est-ce que cela signifie, sinon probablement qu’il ne se reconnaît que dans le miroir social qui veut se rassurer, se rattacher à des bases fermes et solides. Et quand j’entends d’autres amis affirmer fièrement leur homosexualité, presque comme un axe essentiel de vie, je trouve cela tout aussi énervant.

Va-t-on clamer haut et fort que l'on s'habille en noir, et que jamais l'on ne portera de rouge ? Que parce l’on aime le chocolat, on n’apprécierait pas le fromage ?

Pourquoi tant d'hétéros jugent-ils inimaginables d'essayer avec leur sexe ? Pourquoi tant d'homos se révulsent-ils à l'idée d'effleurer le sexe opposé ?

J’en ai marre de tous ces carcans infernaux.

Je ne crois pas non plus qu’on naisse  homo, hétéro ou bi.

Je ne crois pas à cette mode actuelle qui veut, comme pour excuser l’impuissance politique à changer le monde, faire croire au déterminisme génétique.

Si tout est inscrit dans les gènes, si le destin de chacun est inné et non dépendant de l'environnement social, familial et économique, alors les inégalités les plus criantes, les plus révoltantes sont de l'ordre du naturel et non du social.

La manipulation génétique est aussi dangereuse que la manipulation sociale !

Moi, je veux être un homme libre.

Mik.

 

10:28 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

Commentaires

Ah, ça! La société adore te trouver un p'tit casier et t'y mettre de gré ou de force. Et ça vaut pour tout l'monde.
Pendant des années, j'ai entendu: "Toi qui aimes les enfants..." Sous prétexte que j'étais une maman au foyer avec 3 enfants, on me mettait dans tous les coups où y'avait des p'tits à garder.
Et pi j'en ai encore aujourd'hui des cases où on essaie de me bloquer... De plus en plus... Et comme je veillis de plus en plus aussi, je suis de moins en moins d'accord.
Et pi c'est long une vie, faut pas rester bêtement sur des rails définitifs, ce serait vachement trop ennuyeux. Biz

Écrit par : La P'tite Mimi | 28/07/2007

Forum Bonjour,

Un nouveau forum d'entraide entre SkynetBloggeurs est disponible.

Écrit par : Forum | 28/07/2007

Coucou Moi j'aime tout le monde. Il faut fonctionner selon ses affinités avec l'autre, homme ou femme quelle importance. Ouvert à tout, à bas les catégories :)) Dis, tu m'aimes ???

Écrit par : manureva | 28/07/2007

Bonjour Mik ! Je viens de lire ta lettre et je comprends ta révolte. Nous sommes des êtres séxués et nous voilà déjà dans un premier classement ! Mais comme nous sommes, aussi, chacun un être unique, nous sommes donc , aussi, inclassables !
La liberté revendiquée est tout à fait légitime et je la revendique aussi.
J'ai deux amis homosexuels. L'un plus âgé, rencontré le jour de la mort de mon père dont il était l'ami, m'a tout de suite mise "au parfum". Nous venions de nous rendre compte que nous nous entendions très bien. Avait-il peur de mon jugement ? Quand il a entendu ma réponse "Ca change quoi ?" il a été rassuré et nous parlons parfois de ce sujet sans jugement jamais.
L'autre est beaucoup plus jeune que moi et je l'ai connu par mon fils dont il a été quelques mois le patron. Je n'ai découvert son identité sexuelle que des années plus tard, lors d'une discussion sur les joies de la famille. Je lui disais qu'il n'était pas trop tard , à 40 ans , de construire une famille quand il m'a répondu, très simplement, que c'était difficile quand on aimait les hommes. Depuis, s'il nous arrive d'en parler, c'est sans équivoque.
Ces deux-là, sont de vrais amis. Avec cette valeur qui devrait être commune aux deux sexes sans distinction : l'amitié . Pour moi, l'amitié n'est pas "sexuée" même si certains prétendent le contraire voire impossible avec le sexe opposé.
Ignore les préjugés et reste tel que tu es.
Suis ton chemin, même s'il est difficile.
Et sache qu'il y a sur ce chemin des amis qui viennent à toi.
Amicalement
JO

Écrit par : jolily | 28/07/2007

mais je suis certaine que tu es un homme libre j'adore tes coups de gueule. ils prouvent tes sentiments et c'est la vie qui est en toi.
Bonne semaine.
Rita

Écrit par : rita | 29/07/2007

en effet tu as raison!
Quand parlera t on tout simplement de l'Amour.
A++

Écrit par : pascal | 30/07/2007

J'adore ce post... car il reflète entièrement ce que j'en pense !
Génial.

Écrit par : risaloca | 30/07/2007

Il y avait longtemps que je n'étais venue te voir. En fait, jamais depuis ce nouveau blog.
Laissons la connerie aux cons. La préférence sexuelle n'est pas un choix, c'est comme ça un point c'est tout. Les attirances ne se commandent pas et il n'y a vraiment pas lieu de se dire fier et de faire des communautés à identité sexuelle. Pfffff! C'est comme ça que l'on crée des barrières.
La liberté est un leurre, mais essayons d'être libres le plus possible et loin de leurs carcans
Bisous

Écrit par : Cleo | 30/07/2007

coucou Je te remercie d'être passer sur mes blogs, et si tu veux voir se je que pense des différences va sur mon blog et tu verras,
restes toi même et cela est très bien vie ta vie pleinement

Mille bisous

Écrit par : Esprit de parfum | 04/08/2007

Les commentaires sont fermés.