mik dupont UA-70672535-1

21/08/2007

In mémoriam

Photo : 4.anniversaire-50-ans-mariage-de-mes-parents.jpg

C’était au mois d’août 1993 que mon père décédait dans une sérénité lucide étonnante.

Cela me semble déjà loin et bien des souvenirs deviennent flous.

Je suis athée. Lui ne l’était pas, bien que devenu fort éloigné d’un catholicisme dont il avait été très proche.

Ma raison me dit qu’après la mort, il n’y a plus rien, sauf quelques traces que nous avons laissées, comme le sang coulant dans les veines de nos enfants ou le souvenir que garde ceux que vous avez « marqués ».

Une seule chose m’invite à un peu croire à la transcendance: la grande musique classique.

Ainsi ce Requiem de Mozart que j’avais choisi pour sa messe d’enterrement, avec aussi l’ave maria qu’il aimait entendre et l’émouvait.

 

 Mais tant que je suis dans la musique qui traverse les siècles, je ne résiste pas à vous livrer un de mes morceaux préférés: l'aria de J.S. Bach.
Avec ici deux versions: la classique et la cooljazz que j'aime beaucoup aussi!

01:20 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

kikou ici andora ou tu es insomniaque ou tu es un lève tot je ne sais pas,mais je passe te souhaiter une bonne journée,gros kisou.

































































































































































Écrit par : andora | 21/08/2007

Bonjour Mik... Nous voilà déjà mercredi, que le temps passe vite !
Je viens te souhaiter une agréable journée, avec du soleil si possible….Et d'agréables musiques pour bercer ta journée...
Gros bisous et à bientôt

Écrit par : Chadou | 22/08/2007

merci pour ce moment d'emotions partagées
passe une bonne journée
gros bisous

Écrit par : Caline | 22/08/2007

Bonjour Mik Merci d' être passé sur le blog, au fait, histoire de comprendre la famille, t' as pas essayé la méditation ?

Mes amitiés à toi et ton ordi,

home64

Écrit par : home64 | 22/08/2007

Les commentaires sont fermés.