mik dupont UA-70672535-1

05/09/2007

Lettre 212 ( Coup de foudre)

Cher ordi,

 

Comme dans un café, dans un hall de gare, dans une disco, un ascenceur, tu peux, cher ordi, être un lieu de « coup de foudre » et créer cet espèce de décharge électrique indescriptible.

Les scientifiques ont beau nous expliquer celui-ci comme étant « chimique », il n’en reste pas moins magique.

Hélas, cette envie fusionnelle, physique, sexuelle décrite et montrée dans bien des romans, des films de ce bel instant nous ramène souvent très vite à la réalité.

S’il est parfois à l’origine de très belles et longues histoires d’amour, il est aussi à l’origine de bien des déceptions. Cet instant ne suffit pas pour découvrir l’autre tel qu’il est vraiment, bien autre que dans nos fantasmes. Et c’est là que ça peut faire très mal !

Je reste surpris de voir le peu de dialogue profond dans la relation amoureuse de bien des jeunes d’aujourd’hui. Construire une relation ne peut se résumer (même si moi comme tout le monde le souhaiterions) sur un désir physique ou sur une passion folle et incontrôlable nous conduisant dans un tourbillon d’émotions et d’amour.

Et ce ne sont pas des émissions connes type « île de la tentation » qui apportent éclairage sur ce qu’est la relation amoureuse !!

Sans se priver de l’euphorie amoureuse des premiers instants, qui personnellement m’émeut toujours, l’âge nous a appris que la continuité dans la relation dépend de bien autre chose qu’un moment chaud avec montée d’adrénaline et hausse de tension artérielle.

A chacun évidemment de se faire son idée. Moi, je dis simplement prudence, prudence…

On me dira sans doute, avec raison, trop rationnel, mais j’ai trop vu et partagé des désillusions avec des souffrances proportionnelles au bonheur ressenti par des coups de foudre.

Vouloir l’autre tout de suite, tout entier ne peut que mener à l’échec. Autant le savoir !

Voilà, cher ordi, ma petite réflexion du jour, guidée par mon actualité relationnelle…

Mik.

11:15 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

mais que ça est bien just !;))
bonne journée Mik
kissss

Écrit par : bio | 05/09/2007

Amours virtuelles ? Re-Mik, oui, l'ordi ou l'internet plutôt où se croisent des écritures et des imaginaires (et des personnes derrière tout ça) peut être un lieu de coup de foudre... Mmmmh, coup de foudre virtuel? Perso, je n'y arrive pas. Il me faut rencontrer la personne. Par contre, j'aime bien converser intelligemment ou en bonne entente. Mais quand ça cesse d'être intelligent et que le correspondant se met à draguer de façon préhistorique (ma douce, mon bijou romantique, bébé, ou tout autre surnom qui a déjà servi 20x minimum...) j'utiliserais bien un vilain mot tiens, c'est déb...nt

Bref! Ca défrise quoi. FInalement, le blog est l'espace de lecture virtuelle, de communication eet d'expression qui me satisfait le plus, jusqu'à présent.

Pcq ça permet aussi des rencontres juste amicales où l'on abandonne les techniques de drague à l'ancienne, enfin, nulles quoi. Enfin, je me comprends.

Ce qui manque le plus à nos contemporains, je crois, c'est l'imagination...

Écrit par : Pivoine | 05/09/2007

Hello Mik. un petit bonjour en passant,j'espère que tu vas bien.
Amitiés.
Dane.

Écrit par : Ledane | 05/09/2007

au secours mais viens moi en aide je ne sais plus quoi faire ,j'ai déjà tout essayé mais il me manque de la bave de crapaud,j'ai du jus de limace mais ça va pas,ne m'en veut pas je fais mon possible,bisousss

Écrit par : andora | 05/09/2007

... on peut parfois flasher sur une personne virtu et s'eteindre avec le visu

mwais allé je vais dormir =====>

bonne nuit
kiss kiss

Écrit par : mnb | 05/09/2007

Bonjour, je te rejoins à 100% en ce qui concerne le dialogue des jeunes dans leur relation amoureuse. Mais il n'y a pas que dans ces cas là que le dialogue ne passent pas entr'eux, je crois que c'est général. Bien sûre, tout cela dépend des individus, ils y en a qu'il est difficile de faire taire et auquel aucun dialogue ne résistent...LOL
Bisous à bientôt

Écrit par : soledad | 06/09/2007

Les commentaires sont fermés.