mik dupont UA-70672535-1

07/09/2007

Lettre 213 ( je vais mieux)

Cher ordi,

Heureusement tu étais bien présent toujours, avec tous les contacts que tu permets.

Faut dire, ce qui est rare, que je n’étais en grande forme.

Celui qui occupait tant mes pensées, me paraissait, à tort, prendre des distances.

C’est que ma semaine se remplissait fort par la pensée de sa venue les samedis.

Très concrètement, c’était la préoccupation de ce que j’allais lui préparer comme petits plats, ce que nous ferions comme activités ludiques ou culturelles, le rendez-vous chez son coiffeur, etc. Bref ces petites choses que vous aimez faire pour que la personne que vous appréciez se sente bien chez vous, dans un appartement propre, avec aussi un lit bien fait et douillet…

Puis il y a eu ce temps de vacances et à son retour son regard, ses pensées, ses émotions tournés vers sa nouvelle conquête féminine. Quoi de plus normal, de logique, mais me causant une espèce de vide, d’isolement.

Mais voilà, la sagesse a repris le dessus. Ainsi va la vie. Puis, il y a son attention qui demeure, son souci  de me voir bien, sa gentillesse.

A vrai dire, je n’ai jamais vraiment été amoureux d’un homme, sinon de mon premier amant tragiquement décédé.

Mais je suis de ceux pour qui l’amitié complice avec un autre mec doit passer par un contact tactile. Entrer dans la peau de l’autre me demande presque toujours un besoin de partager une intimité de corps, sans être nécessairment celle d'une coucherie sexuelle.

Voilà, je me sens à nouveau bien, capable d’accepter que l’autre n’est jamais ma propriété, a droit de vivre son autonomie, sans pour autant m’oublier ou m’être indifférent ou pas attentionné. Ne pas surtout empêcher le bonheur de l’autre, même si je ne suis pas celui qui fait entièrement celui-ci, voilà qui est le meilleur.

Et puis pas trop de prise de tête. Acceptons ce qui vient en sachant que bien des situations évoluent sans que nous le voulions. Soyons surtout bien avec soi-même pour que l’autre se trouve bien avec nous.

Mais il est vrai que je ne suis simple dans mes désirs. Je ne veux point d’amoureux qui semblent briser ma liberté, pas plus que simplement des amis sexuels (quoique je ne crache pas dessus, au vu du bien que cela fait)…

Je me connais, ce que j’aime par-dessus tout, c’est trouver un jeune ami avec qui partager un plus, un plus vivre dans une vie trop souvent de routine. Trouver en bonne compagnie des moments qui fassent fi des normes généralement imposées par l’éducation, la morale, la tradition, les clichés de société.

Bon week-end à vous toutes et tous qui passent chez toi, cher ordinateur.

Mik.

14:24 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

Bonjour à toi Heureuse de voir que tu vas mieux.
Quel plaisir de venir te souhaiter un bon week-end
Malgré mes douleurs je ne peux m’en passer
Gros bisous à toi
COCO !
http://romyrose.skynetblogs.be
http://cedricangel.skynetblogs.be

Écrit par : COCO ! | 07/09/2007

Bonsoir Mik ! "Le coeur a ses raisons , que la raison ne connaît pas." Le corps aussi !
Je te souhaite beaucoup de sérénité avec toi-même et passe un tout bon WE !
A bientôt

Écrit par : jo | 08/09/2007

Je t'admire Oui Mike je t'admire dans tes réflexions , car ce que tu fais , je crois que même si je le penses , je ne parviendrais à y arriver . je suis très certainement égoiste en amour . Ou même si j'y arriverais que de souffrance intérieure je m'infligerais . Tu as des paroles sages et une vue de la vie de couple toute différente . Mais je crois que c'est à chacun son cas . Je te souhaite un très bon week-end . bisous

Écrit par : christiane | 08/09/2007

Un peu en retard... pour te souhaiter un bon W-E.
Amitiés.
Dane.

Écrit par : ledane | 08/09/2007

hello Mik en lisant le titre de ton post, j'ai eu peur!
mais...ok, ça va ...
je te souhaite de retrouver vite...ce que tu souhaites
bisous

Écrit par : Gibritte et Cie | 08/09/2007

Les commentaires sont fermés.