mik dupont UA-70672535-1

30/10/2007

lettre 234 ( In memoriam)

Image 106Chrysanthemums

Cher ordi,

Tradition de Toussaint où notre pensée et nos cœurs rejoignent ceux qui nous ont définitivement quitté.

Et je pense à mon père qui me disait : «  tu vas voir, le plus gros chagrin que nous avons dans notre vie est celui que nous avons à la perte pour la première fois d’un être cher ». Il me disait cela devant le cercueil de mon premier amant. Il avait raison. Jamais plus je n’ai ressenti une souffrance aussi grande, même si nous ne nous habituons jamais à quitter pour toujours ceux qui rejoignent le mystère de la mort.

Quand Serge à 25 ans s’est tué en voiture, ma vie a     basculé. Il aurait aujourd’hui 48 ans.

Si j’en parle ce jour, c’est sans doute pour le faire un peu revivre dans ma mémoire, la seule sans doute qu’il occupe encore.

Il est ainsi des vies qui sont comme des naissances passagères, fruits d’amours éphémères.

Je sais juste qu’il a encore une sœur.

Mais je sais aussi que tous nos disparus nous diraient : «  Vivez dans la joie et que votre nostalgie de nous n’emprisonne pas votre présent. Nous ne souffrons plus. Libérez-vous des chaînes du passé… ». C’est que j’ai tenté et tente toujours de faire.

Alors je me tourne vers ceux qui aujourd’hui m’apportent la flamme de l’amour ou de l’amitié sans laquelle notre vie serait déjà comme morte.

Fêter les morts, c’est aussi fêtez la vie qui même injuste, merdique, vaut la peine d’être vécue ! Si la vie ne vaut rien, rien ne vaut la vie, disait l’autre.

A tous les disparus qui un jour ont marqué ma vie je leur dis : soyez remerciés des traces qui font ce que je suis aujourd’hui.

Voilà, cher ordi, grâce à toi, je le fais un peu revivre.

Mik.

22:41 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

26/10/2007

Lettre 233 ( bientôt halloween)

http://www.jessicadoll.net/Halloween.htm

Bientôt Halloween. Les enfants se réjouissent et seront tout heureux de se parer d’habits fantastiques pour venir vous rançonner de friandises.Loin de ce que mon enfance a connu, où moi je me réjouissais d’aller sur les tombes des grands parents, en passant chez des amis manger de la tarte et surtout retrouver tous les cousines et cousins.Mais le monde bouge et les traditions changent.Halloween n’est qu’une démonstration que la culture de l’humanité connaît bien des changements et évolutions. Nous voici revenus au temps des fêtes laïques que la catholicité avait tenté de transformer pour imposer sa théologie dans le calendrier « païen ».Qu’importe, ce qui demeure est sans doute une nécessité de marquer le temps par des fêtes. Celle qui célèbre ici le passage de la lumière et de l’ombre est bien à notre image.Mais notre monde a maintenant abandonné le sacré des rites sur l’autel de la sacrée consommation !Je ne me plaindrais pas de la laïcisation mais bien de la récupération toujours commerciale des fêtes.Ainsi en allait-il aussi de la toussaint pour les fleurs ! Sans compter la collecte et le paiement pour les messes…Les masques commerciaux évoluent comme ceux d’halloween. Les classiques sorcières et fées des origines  côtoient maintenant les Dracula, les loups garous, les Frankenstein et tous les monstres nés au vingtième siècle.Bon week-end à vous, avec ou sans masques !!Mik.http://workhardgetsmart.blogspot.com/

17:48 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (18) |  Facebook |

24/10/2007

Lettre 232 ( Star Ac 7)

Cher ordi,

C’est reparti ! La star ac 7 remet le couvert du show et me voilà déjà et encore comme un ado en plein dedans…

La nouvelle cuvée semble avoir du talent et je n’ai pas encore un favori.

Faudra, cher ordi, que je te consulte pour retenir un peu mieux les noms de cette jeunesse qui a le goût de la réussite, qui en veut et se laisse guider par la passion si belle de la musique.

Communiquer une émotion, sortir ce que cache les tripes, aller au fond de soi-même, voilà ce que nous allons entendre et réentendre du beau Nikos et des profs à longueur d’émissions.

Pas évident dans le monde du show busines et des paillettes.

La « directrice » m’énerve toujours autant avec sa voix coupante !

J’ai revu avec émotion le concert de Grégory Lemarchal à l’Olympia. Il avait tout pour devenir star et les beaux textes prémonitoires de sa fin tragique font frissonner. Comment ce garçon trouvait-il dans sa terrible maladie respiratoire ce souffle et cette énergie ?

Je crains évidemment une récupération commerciale que d’aucuns auraient d’ailleurs imaginée dès sa sélection dans la course à la victoire. Il avait tout pour devenir un mythe, même une mort précoce ! Mais qu’importe si ce commerce peut aider la lutte contre la mucoviscidose.

Moi, j’attends aujourd’hui ma jeune star à moi qui est déjà en congé de Toussaint !!

Mik.

08:31 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (15) |  Facebook |

22/10/2007

Lettre 231 ( délinquance des jeunes)

Cher ordi,

Comme chaque dimanche, je regarde les débats de midi à la TV.

Hier, querelle entre ceux qui pensent qu’il faut un système plus répressif pour les jeunes et abaisser l’âge pour les enfermer, et ceux qui sans nier la nécessaire répression et le rappel de la loi, privilégient une guidance adaptée.

Je rejoins évidemment les seconds, car la prison est une école du crime qui donne l’illusion d’une protection à une société qui réclame de plus de plus du sécuritaire. Bien sûr que la sanction est nécessaire, mais après ? Est-ce un an ou deux ans de plus en prison que changera en bien un individu ? Sur un point, pédagogues et criminologues sont d’accord : pour des actes bénins ou de gravité moyenne, le durcissement des sanctions et l’enfermement ont un effet dissuasif nul – sans compter qu’ils rendent le retour à la normale encore plus difficile.

A chaque nouveau gouvernement, ceux qui prennent le pouvoir semblent avoir trouvé la solution, avec une valse de lois invraisemblables où plus personne ne s’y retrouve.

Dans le bus ou ailleurs, combien de fois n’ai-je pas entendu : «  mais où va-t-on ? », comme si par le passé tout allait mieux, que les jeunes étaient des anges, que l’éducation était meilleure.

Se souvient-on alors des maisons de corrections, des orphelinats atroces et inhumains ?

Le monde d’aujourd’hui n’est ni pire, ni meilleur qu’autrefois. Il a simplement changé.

Ce qui a surtout changé, c’est le mode de communication.

Ah, mon cher ordi, tu n’as pas d’idée ce que le catastrophisme et le sensasionnalisme font les choux gras de nos médias.

Marre moi des marchands de sécurité qui tentent de faire passer pour une réalité « scientifique », l'explosion de la délinquance juvénile.

Non, faux de prétendre à partir de quelques cas graves très médiatisés que les jeunes n’auraient plus de repères, seraient désocialisés, que les parents auraient démisionnés, que la police serait désemparée et la justice laxiste.

Je crois réentendre le discours sur les « blousons noirs » qui faisaient peurs à mes parents.

J’habite un quartier populaire. L’autre jour en rentrant, je voyais encore un jeune marocain de mon immeuble assis dans le hall et faisant causette avec un de ses potes. Je lui ai fait gentiment la remarque que si tout le monde recevait dans ce hall, cela n’irait pas et que règlement interdisait cela. Il m’a répondu : si c’est le règlement ainsi, pas de problème. Et je ne le vois plus depuis s’installer dans la hall d’entrée.

Chacun de nous aura probablement son anecdote à raconter, ses expériences heureuses ou malheureuses, mais attention à la généralisation.

Je ne rejoindrais donc pas le choeur de ceux qui chantent le sentiment d’insécurité.

Je me méfie trop d’une préoccupation collective qui se nourrit de rigidités mentales où se retrouve aussi la xénophobie, la volonté de restaurer la peine de mort, voire l’homophobie. Et pourtant, comme tout le monde, j’ai peur de me faire agresser demain, je me pose la question de ce que sera demain l’avenir de mes petits enfants. Je n’en fais cependant pas une crise d’anxiété et fais confiance à cet avenir qui ne sera sans doute ni pire, ni meilleur.

Je sais que certains ne seront pas en accord avec mon point de vue. Normal et je respecte cela. Je ne leur demande d'ailleurs pas de croire à ce que je dis, mais simplement d'un peu réfléchir au delà des clichés, d'anecdotes ou de quelques cas graves mais heureusement exceptionels.

Mik.

 

10:49 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

19/10/2007

Lettre 230 ( vie privée, vie publique)

Cher ordi,

 

Je ne résiste pas de venir lire chez toi quelques commentaires sur le divorce du nouveau Napoléon français.

Quand je pense que RTL en a fait hier la une de son journal avec long reportage, comme si cela était d’une extrême importance.

Cela ne va changer la vie de personne, sinon celle des intéressés dans leur vie sentimentale et privée.

Regrettable, pitoyable, cette pipolisation, cette américanisation de la vie politique.

Etrange coïncidence aussi de cette annonce le jour où la France connaît des remous sociaux.

Le peuple serait-il à nouveau manipulé par des moyens de diversion peu dignes qui font que des peines de cœurs de gens mis en lumière gomment des problèmes bien plus importants ?

Les médias feraient mieux de s’attacher plus aux peines de gens qui vivent un quotidien pénible. Moi, je pense surtout à la pauvreté qui est en train de galoper et atteint chez nous un habitant sur sept.

Et du non événement du couple Sarkozy, je retiendrais seulement, au bénéficie de Cecilia, que la course à la reconnaissance sociale et à ses flonflons, que le goût du pouvoir sont des pièges empêchant bien souvent un épanouissement personnel et privé.

Bon week-end à vous.

Mik.

 

09:02 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

18/10/2007

Lettre 229. ( porno chic, porno choc)

Cher ordi,

 

Quelques jours sans toi fait parfois du bien. Mon petit séjour à La Panne fut bien agréable, avec un temps superbe. Bon de se faire choyer par une grande sœur en plus. Bon aussi d’oser parler sans crainte d’être jugé.

Hier soir, j’ai apprécié le débat et les témoignages sur la porno à l’émission sur La Une. Pour une fois, pas trop d’intellectualisme. Des témoignages qui ont pu dédiaboliser une industrie du sexe. J’avoue aimer le porno et je crois, contrairement à ce qu’on peut craindre, que un grand nombre de jeunes ne confond pas les «  acrobaties » d’acteurs et actrices hardeurs avec une relation amoureuse qui ne réclame en rien ce genre de « performances ». Cela reste bien du cinéma. De là à laisser de jeunes enfants regarder et souvent sans discernement et rectificatif adulte ce genre de vidéos sur lesquelles ils tombent, voilà un pas à ne pas franchir et à surveiller.

Etrange et assez incompréhensible pour moi cette reconnaissance sociale recherchée par les « acteurs » de ce genre d’exhibition. Mais pourquoi pas ?

Le film " le pornographe" était vraiment très instructif et bien fait.

Bref pour une fois une émission sans tabous, sans racolage, donnant place à des avis différents sans aucun anathème. Bravo à la RTB.

Mik.

11:32 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

14/10/2007

EN POSE

 

petite escape
bonne semaine

 

 


Mik.

22:55 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

13/10/2007

Lettre 228 ( libéralisme)

Cher ordi,

 

Il est vrai que déjà tu me coûtes déjà un peu, et voilà qu’en plus on nous annonce une nouvelle hausse de l’électricité et du gaz.

Cela ne va pas évidemment me priver de ta présence si précieuse, mais à ceux qui croient encore que le  libéralisme et la concurrence sont bons pour le consommateur, je leur dis, voyez et payez !!

Sur ce, bon week-end quand même…

Mik.

12:42 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

11/10/2007

PETIT RAPPEL

decoration
Il reste 18 places.
dyn003_original_450_292_pjpeg_58690_fb71e31eb3f5539cda43ffcac3676b23

17:55 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

09/10/2007

Lettre 227 ( dossier immigration)

Cher ordi,

Voici donc notre Parlement en action sans gouvernement.

Pauvre Belgique. Incapable de trouver des pointures politiques suffisantes pour dépasser les égoïsmes communautaires !

Bon, parait que l’orange-bleue avance donc. La problématique de l’immigration semble avoir trouvé compromis entre deux thèses : celle des libéraux (proche de celle de zizisarkozy) qui veut limiter celle-ci à une immigration qu’on va chercher quand on en a besoin et celle des humanistes (plus proches de ce qui s’est fait en Espagne) qui veut régulariser plus largement toute une série de clandestins installés chez nous depuis de nombreuses années.

En tout cas l’Espagne a réussi à faire entrer dans le circuit économique classique un grand nombres d’immigrés qui maintenant payent leurs taxes et font croître les caisses de l’Etat, plutôt que celles de négriers modernes qui préfèrent certainement voir la clandestinité continuer et votent certainement à droite ! Car attention aux clichés et à un esprit raciste qui a l’art de caricaturer des situations bien plus complexes qu’en apparence.

On attend donc la suite en sachant que nous sommes (à mon avis très bien ainsi) dans un système où il faut une coalition pour former un gouvernement. Impossible donc de vouloir imposer tout son programme.

Je parlais hier de la difficulté de former et de tenir un couple, idem donc en politique.

Personnellement, même si nettement plus difficile, je préfère ce système à la dictature du plus fort !

Bonne journée à vous qui passez par ici par hasard ou amitié.

Mik.

22:59 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |