mik dupont UA-70672535-1

02/04/2008

Lettre 304 ( être utile?)

Cher ordi,

En parcourant avec toi régulièrement les blogs, j’y découvre souvent bien des questions existentielles sous couvert parfois de petites anecdotes de vie, apparemment anodines.

Nous nous posons tous certainement, consciemment ou pas, le pourquoi et l’utilité de notre existence. Et souvent d’en revenir à notre passé, à nos racines, à nos envies, nos échecs et nos réussites.

Chaque constat de vie est évidemment personnel.

Le mien s’est additionné de beaucoup de rencontres intéressantes et j’en suis revenu un peu au départ de mon choix de jeunesse : celui de la foi en l’inutilité.

Lorsque jadis j’avais choisi la vie monastique, que n’ai-je entendu «  c’est complètement inutile, tu ne serviras à rien ! Tu ferais mieux de te faire missionnaire ou au moins prêtre pour aider les gens… ».

Oh ma vocation était certainement guidée par d’autres motifs que celui de me mettre en recul du monde. Il y avait un mélange d’attrait vers l’absolu, une méfiance de moi dans le monde actif, le besoin de vivre en communauté, un besoin de vivre de façon original pour me faire reconnaître et beaucoup d’autres motivations pures et moins pures…

Mais au bout du compte, après avoir goûter des tas d’expériences tant familiales que professionnelles ou sociales, je n’ai point trouvé de réponse à l’utilité de la vie, de ma vie, sinon que je l’aime.

A tout âge, je crois, il n’y a qu’une espèce de solution pour s’épanouir au mieux dans tout notre questionnement : prendre bien conscience de soi, y compris dans notre besoin d’être reconnu par l’autre, oser dire nos envies mais les voir selon nos capacités pour pouvoir tenter de les réaliser.

Je crois, cher ami confident, avoir en grande ligne réussi cela. Il m’aura fallu beaucoup de temps et de l’aide pour mieux me connaître et assimiler et mes échecs, mes réussites, mon héritage familial, social, culturel, religieux.

Je ne crains pas l’inutilité, c’est en elle que bien souvent ma famille, mes amis viennent se reposer, eux qui courent dans le stresse actuel de la vie.

Et finalement si j’ai eu besoin de certitudes, je me sens bien maintenant dans l’incertitude.

Mik.

23:36 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

bonsoir Mik c'est super de pouvoir se dire, à un moment de notre existence..."voilà, c'est comme ça que je me sens bien..." et de pouvoir l'assumer
c'est toujours avec plaisir que je viens te lire, bien que je sois moins active sur les blogs pour le moment
bises

Écrit par : gibritte | 02/04/2008

Mais oui..... Pouvoir un jour fermer les yeux sur la vie, en se disant "ce que j'ai fait, je l'ai bien fait".

Écrit par : Le P'tit Caillou | 03/04/2008

Coucou Il y a bien longtemps que je ne me pose plus de question vivre au jour le jour c'est déjà bien.
Aujourd’hui vendredi jour ou j’ai droit de faire de l’ordi un peu plus longtemps ordre du docteur je passe avec plaisir te souhaiter bon week-end et super semaine.
KISSS ! KISSS !
COCO !
http://cedricangel.skynetblogs.be

Écrit par : COCO ! | 04/04/2008

D'abord te dire merci merci pour ces mots que tu es venu m'écrire ..
C'était un ami avec qui j'avais beaucoup partagé dans ma jeunesse et qui était resté fidèle avec les années.
Mais en mêùe temps, je viens encore de subir une agression du blog, dont je raporte
dans mon blog de l'echotier ..
Agression, qui n'est pas la première et dont je me suis déjà exprimé dans ce même blog.
Heureusement qu'il existe des "bloggeurs" comme toi, dont j'apprécie tant les mots que le sens du contenu ...
Amicalement et bon week-end

Écrit par : aramis-echotier | 04/04/2008

Les commentaires sont fermés.