mik dupont UA-70672535-1

21/04/2008

Lettre 311 ( foot et vie)

dyn005_small150_124_124_jpeg_2615578_3a71f22d133ecf532b3d917b7f51373eCher ordi,

 

Football oblige. Hier, comme liégeois, je ne pouvais que suivre de façon écrite et résumée, grâce à toi, cher ordi, le match du Standard. J’avoue mal comprendre cette hystérie populaire et le « on a gagné » de ces milliers de supporters bariolés aux couleurs du club. Comme si s’étaient eux qui avaient joué ! Vrai que l’ambiance et le feu des supporters doivent aider les joueurs du ballon rond, alors ok pour le « on » ! Liége en liesse m’empêchait de mettre tôt au lit avec un concert incessant de klaxons et de cris sous ma fenêtre.

Je n’avais pas moi le cœur en fête, surpris et attristé par le décès d’un ex beau-frère que j’estimais beaucoup.

Et de penser à cette énorme différence de culture entre cette masse populaire criant la victoire et trouvant joie dans ce qui peut paraître futile et les loisirs d’une autre classe sociale à laquelle mon ex beau-frère appartenait. Amusant d’ailleurs de voir une masse d’hommes politiques assister au match, plus préoccupés sans doute de leur score électoral que de celui du marquoir d’hier !

A vrai dire, je crois que la défense d’un statut social, d’une « norme » bien pensante, résultant d’une éducation rigide doit apporter au fond moins de bonheur que la spontanéité des gens plus simples.

Triste vie parfois que celle dictée par cette obligation de répondre à la norme bourgeoise et de se plier à tout un cérémonial de traditions souvent peu chaleureuses et hypocrites.

Ainsi en a-t-il été de celui dont je regrette la disparition. Haut fonctionnaire, il venait de prendre sa retraite. Célibataire n’ayant jamais trouvé une vie affective et sexuelle comblée, cet homme discret, de grande culture, affable, gentil et malheureux est mort accidentellement, seul et dans les vapeurs d’alcool où il noyait ses angoisses et son mal-être profond.

Riche en argent, mais aussi en talents, en esprit, en sensibilité voilée mais authentique, il aura vécu dans l’échec d’une expression trop fermée.

Sans doute aurait-il été plus heureux en clamant, comme cette masse hier, la victoire d’un club de foot !

Curieux rapprochement que celui de la liesse populaire à ma tristesse de ce jour.

Je suis heureux en tout cas de m’être éloigné d’un monde artificiel tout en ne pouvant pourtant me fondre dans la foule parfois débile et manipulée de ceux qui vivent sans réflexion et trouvent dans les jeux une espèce de fuite aux problèmes et ennuis quotidiens.

Mik.

10:57 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

je m'inquiétais plutôt pour mon fils qui ne rate pas une occasion de faire la fête et qui devait se trouver dans la foule hier soir et dans la nuit!
ben oui, le coeur d'une maman...

bises

Écrit par : Brigitte | 21/04/2008

p'tit coucou belle soirée Mik
kisssss

Écrit par : bio | 21/04/2008

hello CONTENTE DE TON PETIT COUCOU....
NOUS BEAUCOUP DE BOULOT AU TENNIS ET SI TU PASSE DANS LE COIN SOIS LE BIEN VENU.....
BONNE SOIREE...KISOUS

Écrit par : andora | 21/04/2008

Bonjour,
Ce matin, c'est un plaisir de venir papillonner chez toi afin de te souhaiter une excellente journée.

Écrit par : Papillon6168 | 22/04/2008

Bonjour,comment ça va? Je n'ai pas fait la fête pour ça non plus...lol

La douceur du printemps m'accompagne pour venir te faire un petit coucou, t'apporter un peu de chaleur humaine si pas extérieure.
Bonne journée. Bisous

Écrit par : SOLEDAD | 22/04/2008

Les commentaires sont fermés.