mik dupont UA-70672535-1

28/05/2008

Lettre 323 ( la caverne informatique)

ordisoleil

Cher ordi,

 

En me replongeant dans l’histoire de la philosophie pour toujours aider mon jeune étudiant indien (qui vient de réussir je crois son examen de méthodologie juridique pour lequel j’ai passé tant d’heures avec lui), je suis toujours surpris, voire scandalisé, de voir que les cours de philo ne font pas partie des études secondaires dans notre pauvre pays ! Quel gâchis. Comment comprendre et construire notre avenir sans tirer des leçons de 3000 ans…

Et je pensais à toi, mon cher ordi, en relisant l’allégorie de la caverne du cher Platon.

La génération internet devient de plus esclave de toi, comme ces prisonniers dans la caverne. Enchaînés et fixés sur ton petit écran, comme les personnages de Platon l’étaient devant le mur de la caverne, ils ne voient aussi que des ombres qu’ils finissent par confondre avec la réalité.

Platon fait alors sortir un prisonnier qu’on force à regarder la lumière. D’abord ébloui, il préfère regarder les ombres qu’il connaît.

Un peu comme si l’internaute préférait aussi rester dans l’illusion du virtuel !

On le force à sortir de la caverne, comme si on forçait le jeune virtuel à quitter son écran et à regarder la vraie vie. La découverte lui brûle les yeux et ce n’est que lentement qu’il découvrira la clarté de lune, des étoiles et surtout qu’il parviendra à repérer les êtres qui l’entourent.

Oh, je me garderais de t’assimiler au mal, cher ami ! Mais je me méfie aussi de toi, dans la mesure où tu me ferais perdre le sens de la réalité et m’enfermerais dans cette caverne de notre siècle !

Tu as aussi de grandes qualités dont la moindre n’est pas celle qui nous fournit des idées à prendre, à laisser ou à discuter.

Ah le monde des idées ! Et oui, triste souvent est de constater que pas mal de monde n’en n’a plus ou peu, sinon celles de la météo, de ce que nous bouffons, etc. Bref des besoins primaires, utiles mais qui ne comblent pas notre besoin d’être des humains, donc des êtres pensants!

Suis-je ringard ? Peut-être, mais je persiste et je signe.

Le vivre ensemble demande réflexion et je me demande si son manque d’aujourd’hui n’est pas la principale source des maux  dont souffre notre société, mais aussi beaucoup de gens en particulier. L’ignorance, voilà bien la source du mal-être de beaucoup.

Réfléchir demande un minimum de références, ce que beaucoup n'ont plus ou n'ont jamais eu. On ne peut sucer la réflexion de son propre pouce!

J’ai gardé mon attrait, ma soif de connaître et plus je sais, comme disait Gabin qui n’a rien d’un Platon, plus je sais que je ne sais rien et ça je le sais !!

Vive celui qui sait être riche de réflexion plutôt que celui qui croit être riche de l'avoir! Héhé, oui je me sens légèrement riche mais pas encore assez...

Mik.

10:11 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

http://couleuraurore.skynetblogs.be/ Un grand philosophe ce matin tu es.
Donne un gros bisou à ton ami indien de la part d'une amoureuse de l'Inde.
Yasmina

Écrit par : Yasmina | 29/05/2008

ohla! En voilà un de bavardage....je sais que je suis crevée et que je n'ai rien compris de ce que j'ai lu....bin voilà, te le dis tout cru :-)))

Bonne nuit Mik

gros bisous

Écrit par : mnb | 29/05/2008

Coucou J’espère que tu vas bien quand à moi trop de douleurs m’obligent au copié collé intégral… PARDON ! de tout coeur !...Ne m’en veux pas.
Sans doute l’humidité …J’espère être mieux la semaine prochaine Je te dis bon week-end et belle semaine avec plein de bisous doux.
COCO !
http://cedricangel.skynetblogs.be

Écrit par : COCO ! | 30/05/2008

Bonjour Mik Ta comparaison relève d'une saine réflexion,mais hélas sera-t-elle comprise.
Amitiés mon cher philosophe.
Duke

Écrit par : DUKE | 30/05/2008

Les commentaires sont fermés.