mik dupont UA-70672535-1

02/06/2008

Lettre 325 (vivre en pensant)

Cher ordi,

 

J’avoue que tu es interlocuteur facile, puisque tu me laisses « éculubrer », sans aucune contradiction et critique, sinon via des commentaires (de plus en plus rares d’ailleurs…) qui, en général, semblent acquiescer mon discours «  élucubratoire ». Pour autant que mes chers lectrices et lecteurs prennent la peine de me lire. Leur petit coucou amical se fout bien souvent de mes écrits, et c’est bien ainsi ! L’amitié vaut plus que des discours.

Je me demande d’ailleurs, en regardant chaque dimanche, nos politiciens discourir sur des problèmes pourtant importants de société, si la grande majorité du peuple est encore sensible aux argumentations, discours, palabres, de  nos sophistes d’aujourd’hui. Ils sont sans doute plus attirés par les magazines peoples et les cancans du coin.

Avouons que en dehors de la critique facile de «  ils sont tous les mêmes, ne pensent qu’à remplir leur poche… », il y a  refus  simple de se casser un peu la tête. Le rejet pur et simple d’une réflexion est plus facile, et comme tous nous aimons la facilité…

Ou alors, il en va des citoyens comme des politiciens, chacun a ses convictions. Une argumentation, fût ce t’elle convaincante, documentée, raisonnée, ne peut en rien modifier nos préjugés, convictions jugements. Et comme disait H Simonet: un beau discours peut faire changer d'avis mais jamais de vote!

Il en va d’ailleurs souvent ainsi sur n’importe quel sujet. La remise en question n’est pas chose aisée. Elle engendre bien plus d’agressivité chez la plupart que véritable apaisement. Nous n’aimons pas être critiqués. Nous voulons être reconnus comme nous sommes, alors qu’il me semble que d’être reconnu dans nos incertitudes serait bien plus correspondre à notre condition humaine.

C’est toujours l’autre qui est mis en question, d’où notre difficulté à vivre ensemble.

Nous sommes tous sensibles à la flatterie et ignorons encore trop la morale de La Fontaine : Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l'écoute.

Il en va d’ailleurs de même de la connaissance, car qui profite de notre manque d’information, de notre manque de « savoir », sinon ceux qui s’informent et savent…

On ne changera pas le monde, me direz-vous. C’est sans doute vrai. Mais est-ce une raison pour me complaire dans l’ignorance ou chercher dans la futilité ce qui ne m’apportera jamais une véritable joie intérieure et me fera courir de chimère en chimère?

Vais-je accepter de me laisser avoir et manipuler par les leaders (eux très savants) du non -savoir qui facilite ( entre autres) leur portefeuille ?

L’homme est souvent défini comme animal raisonnable, non dans le sens qu’il est doit être modéré, équilibré, mais bien dans un sens plus premier qui est celui de sa faculté d’avoir des idées, de penser, de critiquer. J’ai souvent l’impression que notre monde se laisse porter par l’ignorance. Pas seulement le monde, mais chacun de ceux qui refuse une connaissance approfondie de soi et de ce qui les entoure. Mais on a plus le temps parait-il !! Prenez-le, et vous serez plus heureux que de parcourir les magazines pour avoir la minceur des vacances, le soleil sous les palmiers, le fric à dépenser pour des babioles inutiles, et des rêves inaccessibles ! Et ne pensez pas que cela vous empêche d'être fous, mais il y a des folies qui durent et épanouissent, alors que d'autres tuent et aigrissent.

Voilà pour mon petit coup de gueule de ce jour !

Mik.

11:49 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

J'aime beaucoup ce coup de gueule... il est certain qu'il faut garder les yeux ouverts et écouter pour ne pas rester dans l'ignorance , n'est ce pas aussi une fuite devant les réalités de la vie que de faire le contraire en s'adonnant à toute sorte de folie passagère et bien souvent inutile?
Gros bisous à toi mik

Écrit par : baby | 03/06/2008

mais si nous te lisons personnellement je pense que nous devrions agir.
Et ne pas se laisser faire par une politique incohérente.
Mais malgré tout nous avons besoins de ces moments de futilités.
Des moments ou l'on peut fuir la réalité.
Oublier le stress le porte-feuille etc...
a++ mon brave

Écrit par : pascal | 03/06/2008

Moi j'aime beaucoup te lire tu écris très bien, beaucoup de tes dires sont justes et intélligeament écrite. j'aimerais avoir ce talent d'écrire hélas je ne l'ai pas mais j'ai l'analyse et tu as raison sur toute la ligne et moi je voudrais tellement que ces paroles me fasse réfléchir ce à quoi parfois je m'attache qui me rends triste ou faible et qui sont sans intérêts. Apprendre à aimer à donner être sincère aimer la vie. C'est plus facile de rester dans son petit monde égoistement. merci pour ton message. c'est plus courageux de pouvoir le dire, et quelle chance de pouvoir l'écrire. N'as tu jamais pensé devenir écrivain. je sais tu vas penser que je te flatte mais je t'assure je le pense vraiment. Je te souhaite une très bonne semaine.

Écrit par : rita | 03/06/2008

Je viens te faire un coucou d'amiié, mais après avoir lu ton post. je vois que nous regardons la télé à la même heure le dimanche lol. Amitié

Écrit par : Jicé | 03/06/2008

super coup de gueule L'ignorance est le panache des sots, quoique ne faisant pas partie de tes liens j'aime me noyer dans tes messages, ils sont vrais et réalistes. Je dois de dire que cette "différence" elle est partout, pour ma part je ne m'apperçois pas qu'il y en ai
je te souhaite un agréable week-end, rempli de douceur, à bientôt de venir relire tes pages talentueuses
Bisous
Marie

Écrit par : Marie | 07/06/2008

Les commentaires sont fermés.