mik dupont UA-70672535-1

16/06/2008

Nouveau blog

Si réfléchir un minimum ne te dérange pas.

Si tu trouves que la bêtise, au fond, est plus utile parfois que l’intelligence.

Si lire un post bi hebdomadaire d’une page ne te semble pas trop long.

Si tu veux me faire simplement un petit kikou amical.

Alors rendez-vous sur mon nouveau blog :

 

 http://labetise.skynetblogs.be/ 

Par contre:

Si tu n’aimes pas réfléchir un brin.

Si tu te trouves bien en n’abordant que des sujets bien définis, communs et limités.

Si les petites histoires personnelles sont ton principal intérêt.

Si mes écrits te paraissent obscurs, tordus, et sans grand intérêt.

Si tu aimes le prêt à porter des idées reçues et véhiculées.

Alors, sans te donner tort, inutile de visiter ce nouveau blog !

Mik.

00:05 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

09/06/2008

Dernière lettre à mon ordi.

Cher ordi,

Après avoir élucubré déjà sur deux blogs ( http://miktesalue.skyblogs.be/ et     http://miktesalue.over-blog.com/), je trouvais en toi une nouvelle source d’inspiration.

En te prenant comme partenaire, interlocuteur fantôme, de mes écrits, je trouvais fil conducteur pour accoucher quelques idées, événements, sentiments.

Après presque deux ans, je sens l’usure de ce fil et un besoin, sans te délaisser, d’en trouver un autre. J’ai déjà une petite idée de ce qu’il sera.

Mon inspiration a besoin de se ressourcer pour ne point tomber dans une routine qui m’ennuie et risque d'ennuyer aussi.

Quitte à perdre une partie de mes fidèles lectrices et lecteurs, j’ai envie de pondre quelque chose de plus construit tout en conservant l’humour et la non prise au sérieux de ma ponde littéraire !

Je ne t’écrirais donc plus, cher ami ordinateur. Mais je me servirais encore de ta technique pour y jeter d’autres élucubrations.

 

Rendez-vous à très bientôt.

Dès que mon nouveau blog débutera, je ne manquerais évidemment pas de vous en informer ici.

Avec toute mon amitié et mes remerciements pour tous vos commentaires.

Mik.

merci1

11:32 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (15) |  Facebook |

07/06/2008

Lettre 327 ( fête des pères)

Cher ordi,

Je te suis un peu plus présent ce week-end. Mon ami est retenu en famille (sa compagnie me manque) et comme j’aide toujours le jeune étudiant indien, je te consulte bien souvent pour ses cours.

Fête des pères demain. Ce jeudi, j’avais la visite de mon fils, de sa femme et de mon petit-fils en pleine forme. Même si il ne voit pas souvent son papy, il se sentait de suite chez lui ici et était déjà prêt à rester avec moi. A croire que l’enfant sent de suite sa famille. Sa visite me touche toujours beaucoup. Il fêtait ses 2 ans vendredi. Et un petit frère est annoncé pour septembre.

J’en profite pour souhaiter à tous les papas une bonne fête.

Mik.

bonne fete pèrepère et enfant

22:29 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

04/06/2008

Lettre 326 ( le bonheur est-il lié au plaisir?)

pour le plaisir
Cher ordi,

Tu es devenu objet de plus en plus performant, mais malgré l’illusion que parfois tu peux offrir, tu ne seras jamais un sujet !

Impossible de réfléchir, tu ne seras jamais qu’une forme de ce que le génie humain peut créer.

Et nous resterons, nous, des « pauvres » humains, capables de bien des créations, en quête de ce qu’aucune machine, même fabuleuse, ne peut chercher : le bonheur…

Ah le bonheur ! Qu’est-il au fond ? Si nous l’associons au plaisir, te voilà en bonne posture, car tu m’apportes bien du plaisir…

C’est d’ailleurs souvent le parfum des plaisirs passés qui évoque chez nous le bonheur.

Mais bonheur égale t’il plaisir ? L’homme heureux serait alors celui qui sait prendre plaisir de tout. Voilà qui serait peut-être sage tout en étant très égoïste.

Mais qu’est-ce qui n’est pas égoïste ? Je ne crois pas aux comportements d’une générosité qui ne trouve aucun intérêt personnel. Chacun tente toujours de trouver son « compte », même dans ce qui peut sembler très altruiste. Idem pour ce que nous faisons, soi-disant pour nous, mais qui est fait pour attirer ou non l’intérêt d’autrui. Ainsi, nous habillerions-nous si bien et correctement, si nous vivions seul sur une île déserte ? Je pensais encore à cela en pensant à la mort du grand couturier Yves Saint laurent. S’habiller de grandes marques rend t’il plus heureux ?

Bien compliqué ou plutôt bien complexe tout cela, dès que tentons de décoder un peu.

Nous avons beau dire que nous nous foutons du regard des autres, avouons que ce regard garde toujours une certaine importance, plus ou moins grande chez chacun.

Notre bonheur dépend certainement de nous mais est lié aussi au regard que l’autre porte nous.

Quelle affaire cette quête du bonheur, toujours recherché et jamais vraiment trouvé à 100%.

S’il est lié au plaisir, il n’est pas possible tout le temps. Et aller de plaisir en plaisir n’est pas recette parfaite pour le conquérir !

A chacun de trouver son cheminement pour arriver à son bien-être.

Le mien réside probablement dans l’apprentissage que j’ai fait, comme tout le monde, de petits ou grands plaisirs, mais surtout dans l’acceptation que tout ne peut se résumer par eux.

C’est la recherche du bonheur qui importe, bien plus que de vraiment le trouver. Il en va de même de l’amour. Ne supprimons pas les illusions par le réalisme, car l’illusion est aussi réalité en nous. Ramenons simplement nos illusions à notre juste mesure, à notre capacité réelle, limitée, et chacun deviendra ainsi champion de sa catégorie.

Voilà pour ma petite élucubration confuse du jour.

En tout cas je vous souhaite de trouver votre bonheur. Moi j’ai trouvé le mien dans sa passionnante recherche !

Mik.

00:26 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

02/06/2008

Lettre 325 (vivre en pensant)

Cher ordi,

 

J’avoue que tu es interlocuteur facile, puisque tu me laisses « éculubrer », sans aucune contradiction et critique, sinon via des commentaires (de plus en plus rares d’ailleurs…) qui, en général, semblent acquiescer mon discours «  élucubratoire ». Pour autant que mes chers lectrices et lecteurs prennent la peine de me lire. Leur petit coucou amical se fout bien souvent de mes écrits, et c’est bien ainsi ! L’amitié vaut plus que des discours.

Je me demande d’ailleurs, en regardant chaque dimanche, nos politiciens discourir sur des problèmes pourtant importants de société, si la grande majorité du peuple est encore sensible aux argumentations, discours, palabres, de  nos sophistes d’aujourd’hui. Ils sont sans doute plus attirés par les magazines peoples et les cancans du coin.

Avouons que en dehors de la critique facile de «  ils sont tous les mêmes, ne pensent qu’à remplir leur poche… », il y a  refus  simple de se casser un peu la tête. Le rejet pur et simple d’une réflexion est plus facile, et comme tous nous aimons la facilité…

Ou alors, il en va des citoyens comme des politiciens, chacun a ses convictions. Une argumentation, fût ce t’elle convaincante, documentée, raisonnée, ne peut en rien modifier nos préjugés, convictions jugements. Et comme disait H Simonet: un beau discours peut faire changer d'avis mais jamais de vote!

Il en va d’ailleurs souvent ainsi sur n’importe quel sujet. La remise en question n’est pas chose aisée. Elle engendre bien plus d’agressivité chez la plupart que véritable apaisement. Nous n’aimons pas être critiqués. Nous voulons être reconnus comme nous sommes, alors qu’il me semble que d’être reconnu dans nos incertitudes serait bien plus correspondre à notre condition humaine.

C’est toujours l’autre qui est mis en question, d’où notre difficulté à vivre ensemble.

Nous sommes tous sensibles à la flatterie et ignorons encore trop la morale de La Fontaine : Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l'écoute.

Il en va d’ailleurs de même de la connaissance, car qui profite de notre manque d’information, de notre manque de « savoir », sinon ceux qui s’informent et savent…

On ne changera pas le monde, me direz-vous. C’est sans doute vrai. Mais est-ce une raison pour me complaire dans l’ignorance ou chercher dans la futilité ce qui ne m’apportera jamais une véritable joie intérieure et me fera courir de chimère en chimère?

Vais-je accepter de me laisser avoir et manipuler par les leaders (eux très savants) du non -savoir qui facilite ( entre autres) leur portefeuille ?

L’homme est souvent défini comme animal raisonnable, non dans le sens qu’il est doit être modéré, équilibré, mais bien dans un sens plus premier qui est celui de sa faculté d’avoir des idées, de penser, de critiquer. J’ai souvent l’impression que notre monde se laisse porter par l’ignorance. Pas seulement le monde, mais chacun de ceux qui refuse une connaissance approfondie de soi et de ce qui les entoure. Mais on a plus le temps parait-il !! Prenez-le, et vous serez plus heureux que de parcourir les magazines pour avoir la minceur des vacances, le soleil sous les palmiers, le fric à dépenser pour des babioles inutiles, et des rêves inaccessibles ! Et ne pensez pas que cela vous empêche d'être fous, mais il y a des folies qui durent et épanouissent, alors que d'autres tuent et aigrissent.

Voilà pour mon petit coup de gueule de ce jour !

Mik.

11:49 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |