mik dupont UA-70672535-1

08/05/2009

Marre des faits divers

verso02reduitCher ordi,

 

Qu’est-ce que tu peux m’assommer de faits divers, et tu n’es pas le seul !

Pourquoi donc le public se régale t-il de tant de crimes crapuleux, de malheurs de stars, de toilettes de princesses, etc, etc.

De plus, chacun y va de son opinion en ne disposant d’aucune information vraiment fiable, mais par simple intuition, témoignage de deuxième ou troisième main. Bref la rumeur fait vendre.

La scandalite aigue des affaires politique fait bon ménage dans les informations qui évitent ainsi une réflexion profonde sur les grands problèmes de société.

Que de blogs, dont j’apprécie d’ailleurs les personnes, ne font appel à tous ces faits divers et avec un succès grandissant.

Tout cela n’est évidemment pas innocent.

La classe dominante, y compris celle de la presse, a avantage de faire spectacle soit avec les recoins les plus sombres de l’âme humaine, soit avec des jeux populaires et le sport. Le clown Michel Daerden est un exemple en cette dernière matière.

Cela écarte ainsi la réflexion de la société sur les mécanismes véritables de son fonctionnement.

On ne retient que la fronde des petits actionnaires Fortis devant le podium des dirigeants. On oublie le fond du problème qui n’est pas seulement la nécessité d’étatiser des banques pour en assurer une gouvernance de meilleure répartition en faveur des citoyens.

Qu’est-ce que cette crise financière a pour conséquence ? Plutôt que de remettre aux mains de la collectivité les pôles les plus forts de l’économie (et je ne parle pas seulement des banques), nos politiques, au contraire, demande à la collectivité de cracher le pognon pour soutenir et redonner du souffle à des entrepreneurs handicapés. Et de citer en permanence l’exemple Obama. Qu’est-ce que cela, sinon vouloir redonner au secteur privé, pris en flagrant délit d’abus, de reprendre un système libéral et capitaliste et de poursuivre encore et toujours son règne, avec la conséquence d’inégalité bien connue.

Tout cet argent distribué au secteur privé par l’Etat m’effraie bien plus que la nationalisation ou non d’une banque chez nous. Nous assistons, sans réagir, à une véritable privatisation des fonds publics.

Mais voilà, nous aimons mieux nous accrocher aux faits divers et gueuler sur la violence de quelques malfrats, sur la sécurité dans nos rues plus que de la sécurité sociale dont nous blâmons les tricheurs, sur les pourris en politique qui s’emplissent les poches ou simplement nous préférons regarder les fastes des princes ou de Sarkozi ou encore gueuler sur un stade pour un match de foot qui ne change rien pourtant à notre existence.

Quand dirons-nous STOP à tout ce cirque. Mais surtout quand forcerons-nous les responsables à mener une autre politique que celle du libéralisme ou du socialisme qui nous a conduit à la société tellement inégalitaire que nous connaissons aujourd’hui ?

Voilà à nouveau mon coup de gueule à moi, cher ordi, que je fais passer sans grand espoir, puisque dans un mois les mêmes clowns auront encore eu nos votes ! En tout cas, pas le mien !

17:57 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Hélàs L'être humain aime le sensationnel et le macabre, la presse à scandale. C'est du voyeurisme à l'état pur. On se réjouit peut être inconsciemment du malheur des autres et on en redemande. C'est triste de devoir se réjouir de ce qu'il y a de plus vil :(
Que tout cela ne nous empêche pas de passer un bon week-end sous le soleil, avec ses petits plaisirs tout simples qui font que l'on apprécie la vie :)

Écrit par : Manureva | 08/05/2009

Panem et circenses. Tu sais, cher Mik, les clowns sur la piste ... c'est nous!
Pas les Sarko et autres rexisants gauchissants et sacripants qui occupent en fait le balcon d'où ils jettent quelques miettes illusoires que d'autres rapaces prennent au vol.
Nous sommes dans la fosse et qu'importe qu'elle soit locale, provinciale, nationale européenne continentale ou mondiale...la merde d'aujourd'hui est acquise, celle de demain vaut-elle un autre débat stérile?
Salut en de kost comme disait le regretté Rhadamanthe.

Écrit par : Mireille&Pat. | 08/05/2009

Les commentaires sont fermés.