mik dupont UA-70672535-1

13/05/2009

L'importance du langage

logo_therapie_%20langage
Cher Ordi,

Tu peux vraiment être un ami extraordinaire de culture, mais aussi un de ses ennemis les plus dangereux de notre siècle. Dangereux, parce que tu fais partie du monde de l’image. Dangereux parce que, chez beaucoup de jeunes, je remarque que comme avec les sms, tu réduis considérablement le vocabulaire.

Alors que notre enseignement est enfin sérieusement remis en question, on n’insistera jamais assez sur la nécessité pour la pensée de bien connaître notre langue.  Plus le langage est riche, plus la pensée l’est aussi. J’ai déjà dit combien les émoticônes, les raccourcis style cool, lol, ouff,etc, etc . dont disposent à foison nos jeunes, ne sont au fond que des espèces de bredouillements, d’approbation ou de répulsion qui ne favorisent en rien la pensée et la réflexion. Seul un vocabulaire étendu laisse à la pensée une liberté, une souplesse qui la rend capable de tout dire. Sans cela, sans être capable de formuler, d’expliciter ce qu’elle pense, je crois que la personne, hélas, n’a que le fantasme de croire penser. Elle demeure alors dans une espèce d’obscurité et peine à trouver le chemin même de son existence. L’état réfléchi passe par la verbalisation interne ou externe.

Nous connaissons pourtant toutes et tous des personnes qui ne cessent de parler en se remplissant de mots mais sans grande signification. Parler pour parler, dans le simple désir, bien souvent, d’être reconnu ne peut évidemment suffire à la formation de la pensée

Je ne nie évidemment pas notre désir de parler pour faire autre chose que de partager une idée, une pensée. .Nous aimons bien partager une joie, une souffrance ou encore  nous justifier ou non sur un fait. Mais pour cela aussi, la richesse du vocabulaire est indispensable si nous voulons bien nous comprendre et être compris.

Cher ordi, tu n’es pas le seul responsable évidemment de l’appauvrissement du vocabulaire chez beaucoup de jeunes. Il en va de même concernant la musique. Si je ne déteste pas tout le rap, je remarque simplement que dans sa boulimie de mots ce mode d’expression, dans lequel la musique semble tenir peu de place, est très symptomatique de notre société. Faut-il un torrent de mots, monocordes dans ce cas, pour exprimer la rue et ce qui se passe dans la cité ? Ce flot ne sert-il pas tout simplement à étourdir la pensée ?

Les mots dans le verlan, dans les tchaches, comme dit plus haut, sont-ils de véritables nouvelles formes d’expression ?Ne sont-ils pas plusdramatiquement, une invention qui dénote la pauvreté de la pensée et la résignation à un verbiage d’une culture de plus en plus individualiste ou le partage d’idées n’a plus aucun intérêt? Seul compterait alors l’avoir. Ce qui serait « classe » se résumerait à porter telle ou telle marque de vêtement, de rouler en belle bagnole, de se dorer au soleil dans un pays lointain. La voie de l’intelligence serait bien secondaire…

Je ne voudrais pas ramener l’intelligence, ni d’ailleurs la pensée, au seul langage, mais seulement faire remarquer que plus il est étendu, plus il est précis, plus il aide la pensée à se clarifier, à se structurer. Est-ce faire de l’intellectualisme, de l’élitisme, que de vouloir faire de la connaissance de la langue la priorité des priorités dans l’enseignement, mais aussi dans l’éducation ?

 

09:12 Écrit par mik dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

? ! ? ? ! ? !

Écrit par : Marie-Claire | 13/05/2009

.... Autant je déchiffre les écritures de medecins, autant j'ai du mal de comprendre les sms de ma nièce.

C'est dommage de voir cette transformation de language!

Tu crois que je prends de l'âge? :-)

Gros bisous

A2m1 peut-être :-)

Écrit par : mnb | 14/05/2009

kikou toi ! Mik aussi çà me désole de voir comment parle les jeunes aujourd'hui ou allons nous???
Et oui ! Me revoilà en bon petit soldat fidèle pour te dire bon week-end bien chaud
Que la semaine qui suivra te soit agréable
Je galère ce matin pour faire mon p’tit tour j’ai de multiples déconnections Internet sûrement dues à l’orage ras le bol parfois
GROS KISSOUS !
COCO !
http://cedricangel.skynetblogs.be

Écrit par : COCO! | 15/05/2009

tu as raison Mik! le langage, s'exprimer, dire, partager... mais je vois aussi un autre problême dans le manque de vocabulaire: les coups que se donnent les jeunes, les bourrades parce que c'est plus facile que les mots. as-tu remarqué çà? ils arrivent à hauteur les uns des autres et se jettent un grand coup ici où là! c'est un mode d'expression me dit-on. moi je crois qu'il sne savent pas quoi se dire, qu'ils manquent non seulement des sujets par manque de lecture pour discuter mais aussi par manque de mots...
il y a beaucoup à dire sur le sujet, on l'aborde souvent en famille par ceque beaucoup de jeunes justement:)!
bises et beau we Mik! bonne soirée.

Écrit par : mimi | 15/05/2009

Hihi trop facile mnb :-))))

Écrit par : Ange | 17/05/2009

Les commentaires sont fermés.