mik dupont UA-70672535-1

05/09/2010

L'après vacances.

Cher ordi,

Je sais, mes lettres se sont faites rares durant les vacances. Après mon voyage au Brésil, il y eut quelques événements personnels qui m’ont occupés et préoccupés, avec comme conséquence une moindre motivation pour t’écrire et laisser trace écrite chez mes amis blogueurs. Puis, puisque l’écriture reste une passion chez moi, je l’ai exercée pour terminer un roman que je dois encore un peu peaufiner avant de chercher un éditeur.

Que te dire de mon regard sur les deux mois qui viennent de s’écouler ? Mon séjour «  monastique » au Brésil n’a fait que confirmer que notre société évolue vers des valeurs qui ne me semblent pas lui apporter beaucoup plus de bonheur. Le désir permanent d’être « reconnu » à travers la beauté du corps et la conservation de sa jeunesse, celui de vouloir paraitre à travers la possession et le dit » bien-être » matériels, la fuite des questions existentielles et essentielles via des loisirs de pacotilles où l’alcool, les palmiers, les musiques romantiques ou tonitruantes, les « city parade » et autres fêtes de masse, les virées en «  boîtes », etc. ne font que créer de l’oubli  éphémère sans jamais s’atteler aux vrais réponses qui apporteraient notre véritable épanouissement. Le plaisir d’apprendre et l’ascèse qui en découle ; celui de découvrir la nature, de trouver richesse dans la différence de l’autre, tout cela semble s’évanouir au profit d’une simple curiosité de faits divers de médias avides de nouveautés, d’insolite.

Voilà de quoi ne pas nous étonner d’une situation politique que notre pays connait et qui ne sera probablement pas unique en Europe. Les Pays-Bas nagent aussi dans la mélasse pour former un gouvernement !  Nos parlementaires n’ont plus de vision véritable de société. Ils se contentent d’être diffuseurs de visions simplistes et caricaturales. Pourquoi alors s’étonner que des partis minoritaires acquièrent de la notoriété, grandissent face à des partis traditionnels qui n’opposent aucun argument rationnel aux vociférations populistes.

Chez nous la NVA a bien su utiliser la mauvaise gestion pour revendiquer un séparatisme qui éviterait des transferts d’argents vers les « pauvres » francophones ! Aux Pays-Bas, les partis traditionnels n’ont pas vu venir la menace d’un populisme antimusulman qui fait de tout étranger un bouc émissaire facile. La stratégie de l’extrême droite radicale et xénophobe, celle- là même qui fut à l’origine du nazisme semble bien renaître… Voilà de quoi être inquiet !

Voilà, cher ordi, quelques petites « réflexions » jetées simplement sur ton écran un peu délaissé ces derniers mois. Je sais qu’elles vont à contre- courant des palabres caricaturales que j’entends en ce moment. Je reste pourtant optimiste, confiant si pas dans l’humanisme du monde, dans la bonté qui continue à vivre ou à sommeiller en chacun de nous !

10:24 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |