mik dupont UA-70672535-1

09/10/2011

On se fout de nous!

 

C’est inouï ! En écoutant le débat ce midi sur Dexia, personne n’est responsable de sa déconfiture. Seul, Eric de Keuleneer, économiste et professeur  à la Solvay Brussels School of Economics , donc qu’on ne peut taxer de « gauchiste », ose dire la vérité. Au fond, on a eu à faire à des joueurs mégalomanes de casino, bénis par des incapables politiques du type Dehaene et Reynders ! Quand mettra t’on fin à tout ce jeu spéculatif pour en revenir à des banques qui font leur métier de base. Bref, si il faut liquider des produits toxiques, il faut aussi liquider les hommes toxiques au sourire rassurant, à commencer par le grand ami de Sarkozy qui nous fait perdre notre culotte de simple citoyen : à savoir notre ministre des finances. Pour le reste à venir, ce même professeur ose dire que  l'impôt des sociétés de 33% en nominal est beaucoup plus faible en réalité. Il  croit qu'il vaudrait mieux réduire le taux nominal, en le faisant glisser vers 20-25%, mais supprimer les nombreuses échappatoires dont bénéficient surtout les grandes entreprises, et rendre difficile les transferts dont bénéficient de nombreuses multinationales, L'économiste estime par ailleurs que le financement de la sécurité sociale devrait reposer moins sur le travail et davantage sur la taxation, par le biais, par exemple, d'une bonne taxe carbone sur les produits énergétiques et d'une réduction des subsides aux voitures de société. Et dire que même le nouveau président du  CDH ose s’opposer à la taxe des millionnaires et la suppression des intérêts notionnels, mais par contre est pour la dégressivité des allocations de chômage !

 

Faudra- t-il en arriver à prendre le pouvoir par la rue ! Citoyens, réveillez- vous !

 

12:55 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.