mik dupont UA-70672535-1

15/03/2012

A propos de l'accident de Sierre et des médias.

 

drapeau en deuil.jpgJ’aurai évidemment une pensée émue et triste à la journée nationale de deuil, et pas que ce jour d’ailleurs. Mais je sais que l’émotion est facile et bien souvent éphémère, soutenue souvent dans ces cas tragiques par des médias qui nous inondent d’images et de commentaires favorisant lcet émotion facile ou pire une forme de voyeurisme sur la douleur des victimes. La minute de silence vaut mieux ! Dans quelques jours l’émotion sera passée. D’ailleurs la non info permanente après un drame où finalement il n’y a pas grand-chose à dire, sinon que c’est un « bête », terrible et tragique accident, mettra à la une d’autres non infos ! Les médias courront après d’autres faits divers, tantôt joyeux, tantôt dramatiques. Que diront-ils des  plus terribles et pénibles drames dont l’échelle est sans commune mesure avec celui dont notre pays vient de connaître ? Rien ou si peu. Parce que ceux-ci résultent d’un système économique qui pourrait pourtant être  taxé de criminel. On recherchera, avec raison, les causes exactes de cet accident de car. Recherchera-t-on et dénoncera- t-on  notre système capitalisme qui laisse mourir des tas d’enfants de faim, de maladies, d’épidémie.

Il vrai que ce n’est peut-être pas le moment pour parler et écrire cela. L’émotion ne doit cependant pas nous empêcher de jeter un regard lucide sur les médias et ce qu’ils véhiculent comme discours, parce qu’ils ont aussi un pouvoir énorme sur notre émotion, mais aussi sur notre opinion.

 

 

 

17:30 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.