mik dupont UA-70672535-1

19/03/2012

Quand l’émotion collective devient indécente.

larme.pngUne fois de plus, j’en ai vraiment marre de la surexposition médiatique du drame que vivent les familles des victimes. Je ne regarde plus le JT et toutes les émissions spéciales qui lui sont consacrées. La douleur se scénarise. Nous assistons à un déferlement d’émotions qui frise l’indécence. Ah, pour autant cette solidarité émotionelle soit sincère, il n'en reste pas moins qu'elle est facile.Autre chose et plus difficile serait la solidarité combative. Celle qui voudrait qu’au lieu de dépenses scandaleuses, comme encore celle de notre Ministre de la Défense, qui pour se rendre dans quelques pays pour préparer une commémoration, fait dépenser au pays, c'est-à-dire à nous, 21.000 € par jour ! Voilà qui pourrait servir à améliorer la sécurité de certaines sorties d’écoles, où trop d’enfants encore se font faucher. Et puis n’oublions pas comme le soulignait justement le  vice-président de l'Association de Parents d'enfants victimes de la route, que: "sans vouloir faire de parallélisme douteux que près de 800 personnes décèdent chaque année sur nos routes. 22 enfants tués dans un autocar, cela équivaut à peu près au nombre d’enfants tués sur nos routes, en Belgique, dans un laps de temps d’un mois, un mois et demi."

Moi je trouve qu’il n’y a rien de douteux à faire ce parallélisme, car la douleur est la même, mais tellement plus ignorée et tellement moins « épaulée », parce que moins médiatisée.

Alors, rentrons nos mouchoirs de solidarité émotive facile, nos ballons blancs et nos bougies et sortons nos drapeaux de combat pour un Etat plus juste, plus attentif à la sécurité routière et plus particulièrement à celle concernant nos enfants et petits- enfants, en sachant qu’un « bête » accident reste toujours possible. Osons dire à nos politiciens, touchés sincèrement, comme nous, par un drame, mais aussi habiles récupérateurs d’émotions populaires, que bien des douleurs et souffrances pourraient être adoucies, voire supprimées, par une autre politique que celle guidée par le profit  et les agences de notation !!!

07:25 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.