mik dupont UA-70672535-1

26/04/2012

Non à L'Islam radical et non à l'islamophobie...

Si l’idéologie de l’islamisme radical et du djihad est l'équivalent du fascisme et du nazisme, nous ne la combattrons certainement pas par les mêmes méthodes, mais nous l’amplifierons. Essayons plutôt de favoriser un Islam des lumières, capable d’offrir des réponses nouvelles ou créatives pour le bénéfice de l’humanité et pour ses adeptes. Ce qu’il faut combattre est l’arriération intellectuelle, l’immobilisme économique et social, le blocage sur les plans religieux et politiques. Ce sont les causes principales de la catastrophe appréhendée par certains.  Plutôt qu’un anti-islamisme primaire, soutenons ceux qui luttent pour des structures économiques assurant un réel développement, pour un système éducatif efficace, pour un développement de la créativité intellectuelle, car c’est bien cela qui favorisera la fragilisation du monde islamique. Nous en avons un exemple avec la chute du catholicisme intégriste. Agir autrement n’est-ce pas renforcer une religion et une culture qui restent encore trop fermées, voire complètement hostiles à la culture occidentale qu’elles qualifient et accusent d’être « infidèle »? Plutôt qu’une lutte reprenant un peu les mêmes armes que les leurs, ne serait-il pas plus utile et efficace de mettre en avant nos progrès dans des domaines scientifiques, médicaux, technologique dont les musulmans de chez nous d’ailleurs jouissent ? Peut-être alors que les radicaux comprendront  que plutôt que d’être un poids mort dans le train de la modernité, ils doivent évoluer et réformer l’Islam, revoir et critiquer un coran ? Nous avons aussi désacralisé notre bible alors que nos curés croyaient qu’elle était valable pour tous les temps et tous les peuples. Les chrétiens, eux aussi, se sont crus les meilleurs  de l’humanité.

L’islamophobie ne favorisera jamais la prise de conscience d’une arriération d’une charia qui stérilise les esprits, divise las croyants et « infidèles ». Elle risque, au contraire, de renforcer ses interdits, ses démons, ses complexes.

Les solutions à la « Le Pen » ne seront pas magiques et ne feront que renforcer une confrontation néfaste. Le vrai dialogue, sans tabous et sans naïveté, reste pour moi, la seule voie possible.

 

.

 

09:35 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |