mik dupont UA-70672535-1

04/06/2012

"De rouille et d’os"

 

Je pensais aller voir un très bon film tellement les critiques étaient élogieuses. Eh bien, je me suis fait « chier » au point de sortir  après une heure de projection ! Les scintillements de l’eau, le soleil n’y ont rien fait. C’est bien du cinéma français où tout est mesuré, pensé, calibré mais  finalement sans grande saveur. Un faux lyrisme lent qui manque cruellement de spontanéité et de fraîcheur.  Le thème, pourtant passionnant du handicap, est, selon moi bâclé.

Le film narre la rencontre d'Ali, un bagarreur à gros biscotos passionné de boxe thaï (Matthias Schoenaerts) et de Stéphanie, une fille canon ex-dresseuse d'orques récemment amputée des deux jambes (Marion Cotillard). L’interprétation est honnête mais sans plus et je trouve que la très vantée Marion Cotillard surjoue. Je suis resté presqu’insensible face pourtant à deux handicaps terribles : un physique et un  moral (le personnage d'Ali, incapable d'exprimer ses sentiments).

Alors que j’avais adoré  le film précédent, "Un prophète", d’Audiard qui m’avait vraiment pris aux tripes, autant je suis resté froid et indifférent  à son  "De rouille et d’os" au point donc de n’avoir pas eu la patience d’attendre la fin du film !  A vous de juger si vous allez voir ce film qui n’est pas ni un navet, ni un chef d’œuvre…

 

21:29 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

hello Mik

je ne suis pas du tout étonnée les extraits vu ne m'inspiraient pas du tout

par contre le Prophète oui oui on vient de le voir l'autre jour enregistré

bon WE
bises

Écrit par : nays | 15/06/2012

Les commentaires sont fermés.