mik dupont UA-70672535-1

09/08/2012

à propos du décès de Michel Daerden.

Le décès de Michel Daerden, les manifestations de soutien populaire ne seront sans doute pas suffisantes pour le maintien de sa mémoire politique. Il est vrai que certains "amis"  (qui aujourd’hui louent  hypocritement ses qualités et mérites)  ont fortement contribué, il y a quelque temps, à sa mort politique dont il essayait de résister en se présentant à Saint-Nicolas.

La « morale » de tout cela, est pour moi, qu’il ne suffit pas d’opter pour une stratégie politique de produit marketing pour durer. Elle reste bien éphémère.

En cette période électorale les femmes et hommes politiques devraient y réfléchir. A moins d’y mettre des moyens énormes et omni présents du style Coca-Cola, on vous oublie vite… Mieux vaut, fort heureusement, travailler sur le fond et un programme capable de changer ce qui est « institutionnel » que de perdre son énergie à la futile popularité. Certes la  communication est nécessaire et ses moyens ont changé, mais elle doit répondre à une action réelle et non à une simple image. Jouer sur le marketing, sur l’émotionnel peut vous rendre un temps populaire, mais la raison finira toujours par l’emporter. Si le peuple aime ce genre de personnage, il finira, tôt ou tard, à préférer des personnages plus « substantiels ».

« Papa Daerden », reposez en paix, vous qui rejoignez une des deux seules certitudes de l’existence : la mort et les taxes…

22:40 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.