mik dupont UA-70672535-1

22/02/2013

Overdose des "télé-crochets"!

  J'avoue être un fan des télé-crochets, mais en avoir aujourd'hui une overdose! Ce qui devrait être une occasion de nous faire découvrir des nouveaux talents de la chanson se transforme en des shows d'une banalité monstrueuse.  La chanson y a de moins en moins de place. 

RTL , avec sa  « Nouvelle Star » face à « The Voice » de la RTBF et la « Star Ac » d’AB3 sans oublier le "The Voice" de TF1 voilà de quoi, à condition de changer radicalement le concept, amener à la popularité de vrais artistes. Hélas, il n'en est rien. L'espèce de téléréalité qu'on y a glissé n'apporte que banalité, fausse émotion, romance guimauve, chorégraphie" paillette" inutile, parrains et marraines en quête de promo et de fric. Pour couronner le tout, nous avons droit à des présentateurs sans originalité, creux, énervants, débitant en permanence des lapalissades lassantes.

Les membres du jury, qu'ils soient belges ou français sont dans la même veine de banalité débitées dans de fausses compétences ou des espèces de sur jeux dictés par l'obligation de faire de l'audimat.

A croire que la chanson devient très secondaire!

L'exemple de ce jeudi à la Star Ac était à son comble, avec le coup téléphoné de la venue du Père de Romain qui fait sortir les mouchoirs, et la sensuelle Lorraine qui chante la balade à son petit ami Louis. RIDICULE… Ah, quand la chanson ne suffit pas à donner l'émotion, il faut bien en rajouter. Difficile aussi de croire que les votes, tant réclamés parce que soit disant à chaque fois le score est" serré" et qu'il faut bien pomper du fric pour remplir les caisses,  ne soient pas aussi truqués malgré le contrôle d'un huissier…

Côté présentateurs, Cyril Hanouna pour la Nouvelle Star est peut-être le moins insipide, à côté de la bimbo fânée piquée de botox  Tonya Kinzinger et de son lisse collège serre-fesses de Matthieu Delormeau. Nikos Aliagas est encore finalement le plus sympa. Le bel Adrien de la Une est passable avec  la fausse blonde Maureen Louys qui fait ce qu'elle peut sans réussir à sortir du lot de la superficialité.

 

Bref, il devient de plus en pénible de suivre ces émissions, avec pourtant tout l'intérêt persistant d'entendre de nouveaux talents. L'ingestion est proche, semblable à celle des Tops Chefs où la cuisine devient aussi prétexte à d'autres plats ou platitudes de ce qu'on nomme "télé-réalité"!

 

Les radio-crochets ont eu aussi leur mode, il en sera demain ainsi pour ce type d'émission. Elles disparaitront puis ressusciteront un peu transformées. Ainsi va la vie réelle de la télé…

 

00:36 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.