mik dupont UA-70672535-1

15/11/2013

Menu gouvernemental.

Alors que le Gouverneur de la Banque Nationale continue à plaider une baisse des salaires pour satisfaire le système pourri de l'éternelle et inhumaine compétitivité où seul le profit compte, le même sieur recommande de ne point séparer les activités des banques et donc de laisser encore jouer celles-ci au casino de la spéculation! Finie donc la promesse d'une réforme bancaire, on se contentera d'une réformette limitant un peu la mise dans la spéculation. Il faut, bien entendu, limiter la dette de notre cher Etat, mais on continue à faire des cadeaux aux grosses entreprises (entendez aux actionnaires) avec des intérêts notionnels qui sont encore en augmentation et se chiffraient en 2012 à 6, 159 milliards d'euros! Bref, laissons les riches devenirs plus riches, allons dans la poche des travailleurs et taxons un peu plus le peuple. La recette est connue et d'autant plus applicable qu'elle se cuisine à la sauce socialiste dont le chef coq ose prétendre que s'il n'était pas là il y aurait encore moins dans l'assiette! Compétitivité, compétitivité, voilà le seul plat au menu des gastronomes politiques qui ne connaissent plus la potée qu'au premier mai! Le réveil pour changer la cuisine et confectionner un nouveau menu est pourtant possible pour autant que chacun ne se contente pas de sa kitchenette et ose virer en restaurant communautaire les tops chefs de la  tambouille capitaliste…Vous aurez bientôt l'occasion de pointer le vrai changement A bon entendeur…

18:30 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.