mik dupont UA-70672535-1

07/12/2013

Le choix de mon combat.

Vous êtes nombreux à dénoncer la corruption, le salaire exorbitant de grands patrons, les politiciens qui s'en mettent plein les poches, les banques et leurs spéculations, etc. Vous êtes nombreux à dénoncer la pauvreté, à compatir sur le sort réservé aux SDF, à vous dire "non racistes". Vous êtes nombreux à vous indignez sur la perte du pouvoir d'achat, sur le chômage en augmentation, sur le "détricotage" de la sécurité sociale, l'augmentation du prix des soins de santé, etc.  Vous êtes nombreux à relever sur votre Facebook les scandales qui ne cessent de faire la Une. Vous êtes nombreux à aspirer à un monde plus juste, tout en vous disant que cela est quasi utopique. Que c'est ainsi et qu'on ne peut rien y changer! Votre colère et votre mépris sont, hélas, trop souvent mêlés à votre sentiment d'impuissance face au mépris d'un régime au service des classes possédantes.

Moins nombreux peut-être, ceux qui se posent la question du vrai pourquoi et celle de savoir si une alternative est possible.

Et si le vrai pourquoi n'était autre que le système politique et économique du capitalisme? Croyez-vous vraiment à une évolution possible de celui-ci? Croyez-vous vraiment à un changement des détenteurs du pouvoir et de leurs petites manœuvres tacticiennes qui ont comme seul objectif de vous maintenir juste la tête au-dessus de l'eau?

C'est tout le système qu'il faut revoir en commençant par unir les travailleurs et à casser le verrouillage de la vie politique.

Face aux intérêts égoïstes étroits de celles et ceux qui consciemment ou non, jouent le rôle de commis zélés et d'alliées des multinationales en pensant mieux "s'en sortir", il y a aussi de nombreux ouvriers,  travailleurs salariés des services et de la fonction publique, cadres honnêtes, intellectuels dévoués qui désirent servir l'intérêt général et souhaitent une meilleure répartition de la richesse. Hélas, il ne suffit pas de croire ou non à la bonne volonté, à la sincérité ou à l'honnêteté de tous ceux-ci. Ce n'est pas avec de simples idées louables que l'on change radicalement la société. Il faut tenter de les réunir dans un combat qui soit fort. Ce combat est celui contre le capitalisme. Un capitalisme propre ou honnête n'est et ne sera jamais possible. Bien qu'indispensable, il ne suffit pas de dénoncer les corrompus, les magouilles, il faut condamner le système qui les engendre. Exigeons la suppression de la propriété privée des gros moyens de production. Exigeons l'impôt maximum sur les grosses fortunes. Ce serait un bon début. Luttons contre les partenariats privé-publique qui créent les pauvres plus pauvres! Exigeons le maintien des services publics. Ce serait déjà un bon début.  Voilà, en tout cas, le pourquoi de mon combat au sein du PTB.

 

.

20:25 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.