mik dupont UA-70672535-1

12/12/2013

"Exhibitionisme facebookien"...

 

A côté des médias, devenus de simples diffuseurs d'émotions, bien plus que des relais d'investigations sérieuses pouvant éclairer nos opinions, les réseaux sociaux sont de plus en plus envahis par l'exhibitionnisme de l'ego. Reflet ou non d'une époque, ces dictatures de l'émotion et du "regarde-moi" risquent bien de mettre à mal l'indispensable intériorité, ressource indispensable à la vision de soi et du monde.

 

Se laisser dévorer par un mouvement "facebookien" qui effacerait une indispensable distance mettrait en danger la réflexion et le discernement. Ces vertus indispensables à l'épanouissement personnel, à notre agir environnemental immédiat, à notre engagement sociétal seraient-elle en train de se perdre?

 

Contrairement à l'apparence, rendre publique notre intimité ne nous ouvre pas aux autres. Elle fausse la quête de soi et la noie dans un regard furtif et artificiel.

 

Notre présence sur les réseaux ne devrait-elle pas éviter le poison narcissique et mettre bien plus en avant nos ressources communes en vue de rendre nos vies meilleures? Notre vie intime a besoin de secrets. Elle ne trouvera pas une assise ou un ressourcement dans un large partage. Exhibitioner ses sentiments intimes ressemblent souvent à une forme d'imposition qui détruit plus qu'il ne construit nos liens amicaux, voire familiaux. La discrétion nous rend plus disponible. Il nous faut donc trouver la bonne distance, chose difficile s'il en est!

 

11:27 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.