mik dupont UA-70672535-1

02/01/2014

Tel père, tel fils. Un tout grand film.

 

tel père tel fils.jpgTel père, tel fils est, selon moi, un des meilleurs films de 2013. 

 

Ryoata, un architecte obsédé par la réussite professionnelle, forme avec sa jeune épouse et leur fils de 6 ans une famille idéale. Tous ses repères volent en éclats quand la maternité de l'hôpital où est né leur enfant leur apprend que deux nourrissons ont été échangés à la naissance : le garçon qu’il a élevé n’est pas le sien et leur fils biologique a grandi dans un milieu plus modeste…

 

Ce scénario aurait pu se transformer en un mélodrame larmoyant. Rien ici de tout cela.  Sur fond d'interrogations profondes sur les liens du sang, l'auteur forme une œuvre subtile avec une maîtrise de l'image, du montage et d'une musique (Bach) qui vous bouleverse tout en gardant une légèreté et un humour qui évitent le pathos. L'observation des personnages et du comportement social humain est intelligemment filmée et rendue.

 

Qu'est qui fait un parent: les gênes ou la transmission? Quelle place donner à l'enfant dans la famille?  Kore-eda nous laissera y répondre, si réponse il y a. 

 

Un film à ne pas rater pour celles et ceux qui aiment le cinéma d'auteur. Son style novateur et singulier n'a rien d'ennuyant...

 

09:01 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.