mik dupont UA-70672535-1

12/01/2014

Monseigneur Léonard en proie à l'humilité forcée.

 

léonar1.jpgAinsi donc, notre archevêque Léonard ne sera pas cardinal, du moins cette fois. Faut-il y voir un geste papal qui préfère "élever" à ce grade des prélats moins doctrinaires ou encore venant de pays émergeants où le catholicisme reste bien implanté? Une chose me parait évidente. Si l'Eglise catholique a pu se perpétuer au cours des siècles, c'est sans doute par son opportunisme d'alliance avec les "puissants", bien plus que par son apparent attachement à la cause des plus faibles. Le charisme sympathique du pape actuel risque de ne point changer fondamentalement la donne! L'Esprit saint qui régirait tout cela a du souvent y perdre quelques plumes de colombe!

 

La nomination des nouveaux cardinaux révèle une volonté de rénover un peu la curie et donc le gouvernement de l'Eglise, tout en gardant cependant une ligne de doctrine conservatrice puisque le très conservateur Allemand Gerhard Ludwig Müller, préfet de la congrégation pour la doctrine de la foi sera, lui, nommé cardinal. Voilà un poste qu'aurait bien occupé Mgr Léonard qui doit en son for intérieur râler et être très déçu! Voilà qui l'obligera à recourir à la vertu de l'humilité qui, dans ce cas, sera un peu forcée.

 

 

 

18:01 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.