mik dupont UA-70672535-1

18/01/2014

Les belges sont de plus en riches! Bonne nouvelle...

 

argent.jpgQuelle bonne nouvelle en me levant. J'apprends que les Belges sont de plus en plus riches.

 

Le total des actifs financiers des Belges a atteint 1.057,8 milliards d'euros à la fin du troisième trimestre 2013, un record absolu.

 

De juillet à septembre 2013, la fortune des Belges, qui s'élevait à 1.047,6 milliards d'euros à la fin du mois de juin 2013, a augmenté de plus de dix milliards d'euros, une évolution principalement due à la progression des marchés boursiers durant l'été, selon les statistiques de la Banque nationale de Belgique (BNB). Ajoutez à cela 60 milliards d'euros cachés en Suisse.

 

Bizarre. Je ne dois pas vivre sur le même terrain belge alors. Moi, j'entends les gens se plaindre des fins de mois très difficiles. Je constate des salaires bloqués, des taxes supplémentaires, des augmentations insidieuses...

 

Ah oui, mais j'ai probablement oublié, alors que l'on me parle toujours de la crise, que les actifs financiers ont augmenté. Vous savez c'est ce qui ce  joue en bourse. Holà, faudra revoir vos portefeuilles d'actions. Ah bon, vous n'en avez pas! Vous êtes alors comme moi…

 

Et dire que notre gouvernement est toujours à la recherche d'argent, qu'il nous justifie en permanence la nécessité de nous taxer un peu plus. C'est pour le bien des générations futures car il faut réduire la dette.

 

Je rêve probablement, mais ne pourrait-il  aller chercher cet argent chez les millionnaires? Je connais un parti (PTB) qui le propose depuis des années, mais toujours rien. Ah oui, ce n'est pas en appauvrissant les riches qu'on enrichit les pauvres. N'empêche, si les riches deviennent de plus en plus riches, je ne vois pas moi les pauvres devenir moins pauvres! Et puis, dites-moi, les 60 milliards planqués en Suisse ne  doivent probablement ne pas être détenus par le "petit" belge, ni même par le belge "moyen"! Trop compliqué d'aller les chercher? Bizarre encore, à l'heure où la vie privée n'a plus de secret pour l'Etat. 25% de taxe sur ces fortunes cachées rapporteraient 15 milliards pour les caisses. Ajoutez 8 milliards sur une légère taxe sur les millionnaires et le tas de milliards donnés en cadeau via les intérêts notionnels, voilà qui pourrait réduire nos taxes, réduire la dette et permettre de fameux investissements. Cela rapporterait bien plus que la chasse aux chômeurs.

 

Mais j'oubliais. Cela va s'en doute nuire à la compétitivité. Il y a la concurrence. Regardez l'Allemagne: elle s'en sort bien de la crise! Euhhhhhhh, oui, le modèle allemand dans lequel, en période de croissance économique et de baisse du chômage, est celui où le niveau de pauvreté augmente… mais comme chez nous pas pour tout le monde!

 

Je dois n'y rien comprendre. Je vais devoir me taper une campagne électorale avec en point de mire la priorité que va mettre la droite ( à se demander d'ailleurs si elle est suisse ou belge) sur la priorité du socio-économique. Leurs conseillers bancaires vont bien rédiger leur programme. Ils vont nous sortir les gros clichés de la nécessaire compétitivité qui nécessite qu'on aborde, sans tabou, l'indexation automatique des salaires, la  durée du chômage. Qu'on ne construit pas l'égalité sur un désert économique et tutti quanti. On connait la chanson. Les alternatives marxistes sont ringardes, populistes, irréalistes. Rien ne vaut le vieil et bon individualisme avec une petite couche de solidarité pour ceux laissés au bord du chemin du capitalisme. Le paradis fiscal n'est promis et donné qu'à ceux qui savent comment, sous promesse d'emplois, relancer l'économie de la spéculation.

 

Je vais être traité d'extrémiste, de révolutionnaire. On va me ressortir les horreurs du communisme, la Corée du Nord et au meilleur des cas  me traiter de doux rêveur! Et pourtant, voilà même que le très SP  Johan Vande Lanotte, dans l’entretien qu’il accorde à "La Libre", qui ose se dire, lui aussi marxiste. On aura tout vu! C'est fou ce que la rose socialiste se rougit en période électorale. Après c'est autre chose. Elle perd ses pétales et ne cesse de nous piquer de ses épines capitalistes en ne nous laissant qu'un parfum de merde. Le papillon rouge de notre cher Di Rupo se met en deuil et va butiner le nectar financier à ne partager qu'entre amis. Adieu les camarades.

Pour une fois, je rejoins encore ce que vient de dire Vande Lanotte: "Comme marxistes, nous savons que les idées viennent du terrain." Voilà pourquoi, je voterai PTB, et pour des hommes de terrain tels que Raoul Hédebouw et Frédéric Gillot.

 

09:56 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.