mik dupont UA-70672535-1

07/02/2014

La nouvelle star: Emmanuel Valls?

des_paroles_et_des_actes_manuel_valls1000x304-v2.jpg

 

En regardant Emmanuel Valls ce soir dans " Des paroles et des actes" sur FR2, je me suis dit que la brillance d'un homme, car il est brillant, ne répondait pas toujours à une politique d'un soleil qui doit briller pour tous. Nous sommes loin des Victor Hugo, des Jean Jaurès et bien d'autres grandes figures de la politique française. Le socialisme français, comme le nôtre, s'est écarté de ses grandes valeurs d'égalité et de ses luttes pour la liberté. La politique de ce ministre de l'intérieur en course pour la présidence se fonde sur le recours à des procédures expéditives, des répressions disproportionnées par rapport aux actes commis, comme dans la malheureuse affaire Dieudonné. Plutôt que  de recourir à la racine du mal profond  que sont la précarité,  la pauvreté,  l'inégalité sociale, fiscale, sources d'une insécurité croissante qui engendre la criminalité, il rejoint les tenants du sécuritaire, pourtant inefficace. Ce ne sont pas des sanctions lourdes, la multiplication de policiers, uniquement conçues pour dissuader un individu de commettre un acte proscrit qui résoudront le problème. La solution est à trouver dans l'équité de la répartition de la richesse. Sa foi en la compétitivité est celle qui justement crée le monde sauvage et confirme les fractures de nos sociétés.

 

Il en va de même pour la brillance d'Alain Finkielkraut, philosophe et invité de cette émission. L'apparente hauteur du débat qu'il provoque par une diarrhée de citations et une espèce de tolérance dissimule, à mes yeux, un combat contre l'immigration avec la thèse simpliste et malhonnête: le changement démographique et l’immigration de masse affectent l’identité nationale. Il devient alors l'allié  de  Florian Philippot du FN, moins brillant mais finalement moins dangereux. Dissimulé derrière une science très contestable, ce vieux philosophe nostalgique trompe l'histoire.

 

Le débat ne manquait pas d'intérêt, même si le scooter et casque du président a encore fait l'objet d'une question people d'une journaliste à la noix.

 

Les "stars" politiques font moins d'audience que celles qu'on recherche pour la chanson! Faudra-t-il arriver à une télé réalité avec casting, élimination par jury et téléspectateurs pour intéresser les gens à ce qui pourtant règle en grande partie leur vie? C'est, il est vrai, un spectacle que nous avons en ce moment, avec une finale prévue en mai!

 

 

 

00:40 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.