mik dupont UA-70672535-1

15/02/2014

Le social, c'est super!

 

images7P17YPLJ.jpgAprès tant d'années au pouvoir, le PS, à force de compromissions pour garder ses fauteuils ministériels et tous les privilèges en découlant, a fini par faire passer ses propres avantages à ceux de son idéologie. Il a abandonné les travailleurs au bénéfice de ses mandataires. Il a préféré l'alliance aux puissants à celle des plus faibles. Il a préféré attaquer ce qu'il nomme populisme à son ennemi historique du capitalisme. Prétextant le réalisme économique, il s'est piégé dans son système. Il a abandonné le pouvoir de l'Etat au profit du marché. Aux vrais entrepreneurs, il a préféré les spéculateurs.

 

Le gouvernement Di Rupo nous a entraîné dans une dérive extrêmement dangereuse pour la Gauche. Il a laissé au placard ses plans originaux d'une alternative claire et crédible, lui préférant les petits calculs politiciens.

 

Sa campagne électorale démarre très mal. Il semble nier, dans une autosatisfaction infâme, la souffrance de notre pays et le désespoir, voire la résignation, de la masse populaire. Face à une nouvelle gauche combattante, proche de la base de son électorat traditionnel, il tente de la décrédibiliser par une stratégie fumeuse et caricaturale. Il agite la peur par sa propre peur de perdre son faux pouvoir. Face à un PTB-GO conquérant et qui commence à rassembler, il se montre agressif mais incohérent. Comment croire encore en ses promesses?

 

Il rejette très souvent la faute sur d'autres institutions politiques, y compris sur l'hégémonie grandissante de l'Union Européenne. Comme s'il n'y siégeait pas. Il vote pourtant le traité d'austérité. Il ne cesse de jouer un double jeu. Il pointe toujours la faute de "l'autre" tout en s'y ralliant.

 

Il est donc urgent après ce long temps de pouvoir, qu'il fasse une cure de jouvence dans l'opposition. Tel est, en tout cas, mon avis. Le bain de sang qu'il agite en épouvantail viendra avec ou sans présence au pouvoir. Sans lui, nous pourrons au moins l'identifier clairement et le combattre plus efficacement.

 

Seul un grand succès du PTB-GO pourra ramener le PS à ses fondamentaux et renouveler sa classe politique. Rien que pour se faire, le vote PTB-GO serait déjà utile. Mais, il le sera surtout parce que son programme présente une alternative claire et concrète aux politiques de droite, du centre et de la gauche molle, bobo ou caviar. Le dynamisme de ses militants aidera à sa mise en place.

 

A tous celles et ceux qui ne cessent de dire: "tous les mêmes", je veux leur certifier que non. Il existe un vent nouveau capable d'influer sur le courant existant et de l'orienter vers une rive où la pauvreté sera combattue autrement que par la charité; où la fiscalité écrasera moins les petits et moyens revenus, les petits indépendants et frappera plus justement les dividendes et les grosses fortunes. Une rive où l'Etat redeviendra garant du bien commun. Une rive qui ne se laissera pas polluer par les forces de l'unique profit. Une rive où l'environnement ne se laissera pas détruire par un consumérisme exacerbé.

 

N'hésitez pas à vous informer. Vous verrez alors que la gauche décomplexée n'a pas qu'un discours de protestation, mais toute une série de moyens très concrets, allant du plus petit au plus grand, pour arriver à une société plus égalitaire et faire pression sur celles et ceux qui vous ont oublié et ne vous voient plus que comme des dossiers, des statistiques, des voix à prendre pour conserver un système qui les protège.

 

Oui le social, c'est super! C'est ce qui vous garantit votre sécurité, y compris dans les aléas accidentels de la vie. C'est ce qui assure un enseignement égalitaire, un environnement propre, une pension correcte. Le social, c'est faire diminuer la criminalité par une plus juste distribution de la richesse. C'est maintenir et créer de l'emploi en ne laissant pas tout le marché privé agir sans règles et sur seule base de compétitivité. Le social, c'est éviter de chercher des faux boucs émissaires à la crise et exiger de leur vrais auteurs de la payer. Le social, c'est retrouver la convivialité plutôt que la jalousie sur le voisin et la division que créent les privilégiés pour mieux régner. Ce n'est pas super ça?

 

08:00 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.