mik dupont UA-70672535-1

20/03/2014

La campagne des épiciers politiques va s'amplifier.

 

épicerie.jpgChaque parti va se fendre pour vendre au mieux, en gros ou en détail, ses petits légumes et fruits et nous faire croire qu'avec eux notre frigo sera mieux rempli. La campagne va encore essentiellement n'être qu'un spectacle. Ces messieurs et dames vont encore nous sortir leurs petits trucs pour améliorer notre marché. Ce sera la batte des échoppes où le meilleur crieur fera la meilleure recette.  

Ne tombons donc pas dans ce piège à cons. Refusons qu'ils s'adressent à nous comme à de simples consommateurs. Nous méritons mieux que d'être considérés comme des débiles ignorant les mécanismes politiques qui nous foutent dans la merde. Leurs fruits et légumes n'ont de fraîcheur que l'apparence. A peine rentrés, vous verrez qu'ils sont bel et bien pourris. 

Forçons nos piètres vendeurs à dévoiler d'où et comment leurs prix sont fixés. Par qui est guidée leur ardoise, sinon par le grand machin et marché de l’Europe qui a des compétences budgétaires de plus en plus grandes, avec la nouvelle obligation de soumettre les budgets nationaux aux autorités de Bruxelles pour qu’elles émettent un avis de coordination avant le vote définitif du budget? 

Qui parle vraiment de cette règle? Qui ose dire qu'il l'a votée?  

Oh! Je les entends nos épiciers qui nous prennent pour des primaires. Heureusement qu'il a encore un PTB-GO qui nous invite à raisonner autrement qu'au premier degré. C'est le seul parti qui ose, à travers les problématiques personnelles du prix du panier au marché, de l'emploi nécessaire pour le payer, de la nécessité d'un revenu minimum dépassant le seuil de pauvreté, dénoncer le modèle social capitaliste, comme véritable grossiste, qui régule la vie économique. C'est le seul qui dénonce l'enfer dans lequel nous enferme la compétitivité des entreprises.  

L'exposition médiatique est devenue une parodie de démocratie. Les gens que nous élisons sont des pantins dont les maîtres sont dans l'ombre. Ceux-ci sont pourtant bien ceux du marché économique devenu mondial. Alors que certains parlent de dictature et de totalitarisme de gauche, très peu aborde  la dictature de la mondialisation capitaliste.   

A nous de nous forger une opinion, mais pas sur base de ce cirque qui consiste à nous illusionner en masquant les racines du mal. Refusons de nous laisser avoir par une campagne électorale fondée sur le spectacle. Prenons conscience que ce mauvais divertissement est décalé de la réalité de la vie politique. Voyons qui a voté et met en place tout ce système d'austérité pour les pauvres et de gros bénéfices pour les riches. Revoyons leurs actes et pas leurs paroles. 

Ils nous cacheront bien ou éviteront les discours sur le système. Ils traiteront vite de populistes ceux qui le dénoncent et proposent un autre.  

Moi, je ferai confiance à ceux qui tiennent moins un discours qui cherche à répondre sur le prix de chacun de ses produits, mais à ceux qui ont une vision à long terme. Les reste n'est qu'illusion et miroir aux alouettes.   

Ne croyons pas, que ce soit en période électorale ou pas, que ce soit au niveau national ou international que la politique est une affaire d’hommes ayant plus ou moins de volonté et de talent, alors que la politique est avant tout une question de systèmes.

 

 

 

 

 

17:59 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Après la lecture, on ne peut rien ajouter, juste se rendre aux urnes et rejeter ces marchands de légumes pourris et préférer les gens d'abord avant le profit, CQFD, votez PTB-GO, bravo Mik, toujours pertinent.

Écrit par : reiter | 20/03/2014

FAUX le MGJOD Mouvement Généraliste des Jeunes et des Ouvriers fait mieux que le PTB-GO! Avec son revenu minimum garanti pour TOUS de 1400 euros par mois et son augmentation des bas salaires de 250 euros par MOIS...http://www.mgjod.org/

Écrit par : MGJOD | 20/03/2014

En tout cas, je me réjouis d'avance de rire! 60 membres de ma famille, qui votent pour un seul et même parti, m'ont juré de ne voter que pour ceux qui promettront de mettre fin à la valse des petits papiers de l'enseignement dit "obligatoire". Car enfin, le chèque scolaire mettrait fin à cette dictature discriminante qui consiste à considérer mon école privée (SCHOLA NOVA qui va bientôt fêter ses 20 ans en grande pompe, et qui est donc plus âgée que certaines factions!) comme une bande d'élitistes, alors que certains parents roulent dans des voitures rouillées pour payer deux fois l'enseignement (auquel ils ont droit et que l'État ou le Libre ne sont plus capables d'offrir malgré des contribustions citronnées!).
Cela va faire du changement... Du spectacle en perspective!
Bonne chance à la campagne! L'Enseignement y sera traité paraît-il... BIEN! Je vais suivre activement et bruyamment le spectacle.

Pr Stéphane Feye
Schola Nova - Humanités Gréco-Latines et Artistiques
www.scholanova.be
www.concertschola.be
www.liberte-scolaire.com/.../schola-nova

Écrit par : Pr S. Feye | 26/03/2014

Les commentaires sont fermés.