mik dupont UA-70672535-1

24/03/2014

Elections françaises.

 

france.jpgLes médias semblent trop mettre de côté le fait que ces élections sont avant tout municipales. Extrapoler sur le national exige une certaine prudence. Une vue trop "particratique" me semble tronquer l'intention de vote qui est avant tout de choisir un maire. Difficile évidemment pour des médias de relayer ce qui se passe dans plus 36.000 communes.

Par contre, les résultats sont bien significatifs d'un régime politique qui s'éloigne de plus en plus de la réalité quotidienne des citoyens. Le terrain est en souffrance et ne trouve plus un relais politique pour défendre ses intérêts concrets trop englués dans une politique politicienne et pire encore dans une politique qui aggrave la misère de la masse populaire. Les duels gauche-droite sont faits de fleurets qui ne font plus mouche. L'entêtement de ces deux faux adversaires à maintenir un système inégalitaire abject fait le nid de l'extrême droite. Le repli sur soi, sur sa misère tire vers des sentiments égoïstes qui divisent et essaient de trouver bouc émissaire à son insécurité du présent et avenir.

Mais ne nous trompons pas dans une analyse qui soit trop focalisée sur ce duel médiatisé entre gauche et droite. Les français, et pas qu'eux, votent pour savoir quel maire sera le meilleur pour offrir la meilleure crèche, un logement social décent, une sécurité, sans trop se préoccuper de la liaison entre politique locale et nationale.

Si le succès des candidats FN est en hausse, il faut malgré tout le relativiser. L’emporter dans 5 communes sur 36.500 autres est un signal significatif mais qui reste relatif! L'enseignement à retenir est surtout un ras le bol d'un système politique pourri qui a perdu tout contact avec la réalité pour ne servir que les intérêts du capital.

Attendons aussi les résultats du second tour avant de nous lancer dans de grandes analyses!

N'oublions pas aussi de ne point nous contenter de regarder ce qui se passe en France et étonnons-nous de voir les médias ne pas relayer et couvrir les immenses manifestations des indignés à Madrid.

 

 

 

 

 

10:57 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Tout à fait d'accord sur cette analyse, mais plus encore avec les manifestations en Espagne qui ne sont pas relayées par les médias,ça , c'est vraiment inquiétant , j'imagine que l'UE tire les ficelles , les médias relatent les moindres faits et gestes de Poutine and co et l'Espagne citoyenne se révolte et motus!!!

Écrit par : Gaston | 24/03/2014

Les commentaires sont fermés.