mik dupont UA-70672535-1

02/04/2014

Viva la libertà

viva la liberta.pngEnrico Oliveri, secrétaire général du parti de l’opposition est inquiet : les sondages le donnent perdant. Un soir, il disparaît brusquement laissant une note laconique. C’est la panique au sein du parti, tout le monde s’interroge pour essayer de comprendre les raisons de sa fuite pendant que son conseiller Andrea Bottini et sa femme Anna se creusent la tête pour trouver une solution. C’est Anna qui évoque en premier le nom du frère jumeau du secrétaire général, Giovanni Ernani, un philosophe de génie, atteint de dépression bipolaire. Andrea décide de le rencontrer et élabore un plan dangereux…

 

1h30 de pur plaisir avec cette comédie politique  burlesque. Un très bon film. Toni Servillo y est magistral dans un double rôle en or. Le décodage de la politique est jouissif, drôle, explosif, même si dramatique. L'idéal politique démocratique et son personnel  prennent une fameuse claque. Les masques du pouvoir tombent et le vide intellectuel et idéaliste du cirque politique se révèle. La morale finale, selon laquelle un peu de franchise et de bonne volonté pourraient relancer un processus démocratique, me semble un peu naïve! Mais, à mes yeux, le thème est bien plus universel que celui du monde politique. C'est la gémellité que nous avons tous en nous, la fragmentation de notre être et sa quête de sens. Ne sommes-nous pas un peu tous des dingues, certains un peu plus éclairés que d'autres dans la grande comédie humaine?

 

08:37 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.