mik dupont UA-70672535-1

05/04/2014

Le grand écart du PS

10170698_1451921191711724_495350420_n.jpgNous ne pourrions que nous réjouir de voir le PS changer son discours et en revenir aux valeurs aussi fondamentales que la solidarité, la justice sociale, la défense du plus faible. Le gros "hic" est évidemment que tout ce discours, se rapprochant de plus en plus de celui du PTB, arrive en période électorale.

En voyant M. Magnette participer à la manifestation contre le plan d'austérité européen, je ne pouvais m'empêcher de penser à la chanson de Julien Clerc "le patineur". Souvenez-vous: "Un homme en noir boitait, boitait.  Il patinait, il patinait, sur une jambe il patinait.." extraite d'un album au titre révélateur:" liberté, égalité ou la mort"!

Et c'est vrai qu'il patine le président du PS. Il y va de son salchow avec un trois dehors avant pied gauche ou un mohawk dedans pied droit, ou un croisé arrière droite.  Toutes les figures,  sauts de liaison, à valeur chorégraphique et combinaisons sont devenues nécessaires pour garder l'attention de l'électeur de gauche.

Hélas pour lui, il y a beaucoup de chance que la réception du saut écarté présentant un grand écart en suspension, latéral ou frontal ne finisse au sol par une fameuse déchirure.

Vous me direz que les autres artistes ne sont pas avares des axels, sauts de lapin, lutzs, etc. Suffit de voir aujourd'hui André Antoine ( CDH) entrer  en guerre contre l'expulsion du chômage, plaider  pour un assouplissement ou, mieux, une abrogation de la loi sur l'exclusion du chômage et de reprocher à la loi "de manquer de nuances".

Qui dit que la pression de la rue est inutile?

Mais qui pourrait encore croire à ces glissades électorales? Une fois les patins rangés au placard, ils reviendront avec leurs souliers bien cirés pour nous faire marcher en sandales, voire pieds nus, sur la route cabossée de leurs fichues lois injustes.

 

09:46 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.