mik dupont UA-70672535-1

17/04/2014

Le paradis dirupien

ciel.jpgDans son marketing publicitaire, le dieu papillon veut nous faire croire au paradis dans lequel nous aurions passé 4 ans et nous propose d'y rester. Je veux bien que le petit dieu du PS ait été obligé de s'accommoder avec le zeus bleu et  le petit dionysos orange. Je veux bien que la distinction entre le bien et le mal est parfois diffuse, mais ne nous présenter que la facette bienveillante et charitable du rouge et nous cacher son pacte avec la force malveillante mérite la sanction. Le paradis est lieu d'abondance pour tous, ais-je toujours appris et point un lieu d'austérité imposé aux petits pécheurs et cadeaux abondants et multiples accordés aux grands voleurs. Revenons les pieds sur la terre de notre pays où les bénéfices des grandes entreprises ont été de 30 milliards et où les ailes des "anges" de la finance se sont remplumées, tandis que d'autres poussaient pour les milliers de nouveaux millionnaires n'ayant pas gagnés grâce au lotto du hasard! Le maître des lieux a par contre coupé l'unique petite aile restante de millions de travailleurs qui ont vu leurs salaires bloqués et la perspective de l'enfer pour 55000 chômeurs qui vont être exclus.

Mais voilà, le maître des lieux nous sermonne et nous fait croire que sans son sens de l'Etat, nous  serions pour le moins au purgatoire et que sans lui demain ce serait l'enfer! Sans caresse de vote sur la couleur rouge remise tout à coup à la mode, point de salut.

Voilà évidemment un motif raisonné et raisonnable pour préférer chercher, non autre dieu, mais mouvement du peuple terrien forçant l'ouverture, non pas d'un ciel promis, mais d'une terre où chacun recevra justement la richesse qu'il produit par son travail et non  par sa force de piquer par le haut celle fabriquée par le bas! Amen. Vive le PTB-GO!

 

10:41 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.