mik dupont UA-70672535-1

02/05/2014

Le danger vient de la droite.

renforcer la gauche.jpgLe PS ne cesse, avec raison, de pointer la droite comme principal ennemi. Il agite aussi la peur d'un gouvernement où il serait contournable, invitant ainsi les électeurs à un vote dit utile. Très bien, mais utile à quoi? A alléger très légèrement les chaînes posées aux travailleurs par le libéralisme? Nous ne voulons plus de cela. Le vote utile sera celui qui exige bien plus. Nous pouvons aujourd'hui juger sur les actes un PS gouvernemental au pouvoir depuis longtemps avec des alliances contre nature. Le refrain de l'indexation est un trompe l'œil lorsque l'on sait son "lissage", terme pudique pour exprimer son rabotage! Nous ne voulons plus de son alliance avec le MR et ses choix de majorité avec ce partenaire dans bien des communes et provinces. Préférer ce mariage à celui d'une gauche plus radicale est  une trahison envers la classe populaire qu'il proclame pourtant défendre. Intérêts notionnels, refus de taxer les grosses fortunes, chasse et exclusions de chômeurs, soutien aux banques, privatisation de plus en plus grande de services publics, carriérisme politique, ratification du traité européen d'austérité, porte ouverte au libre marché transatlantique sont autant d'actions bien concrètes soutenues au nom d'un réalisme édicté et ordonné par la droite.

Foutre la trouille chez les plus vulnérables de la société en se faisant grand défenseur d'une sécurité sociale détricotée petite maille par petite maille, n'est plus crédible. Inféoder des syndicats, des mutuelles, des associations sociales et culturelles au bon vouloir de son oligarchie rouge et friquée, nous le refusons.

La lutte avec le PS n'est pas en premier celle des idées et des programmes. C'est celle qui exige une utilisation concrète d'armes et non de vagues sommations qui ont abouti à une capitulation face à l'armée des élites du profit.

Renforcer la gauche n'est pas la prime aux sièges obtenus. Faut-il encore les faire occuper par celles et ceux capables de les dynamiser par le respect à leur engagement idéologique.

09:18 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

tres juste il est clair que l electeur lambda a besoin un vote plus manichéen.qu il en a marre des ces oranges bleus et kiwis mauve (un p'tit peut exagere mais il le faut :) )

Écrit par : olivier wouters | 02/05/2014

Les commentaires sont fermés.