mik dupont UA-70672535-1

11/05/2014

"Si on ne vit pas comme on pense, on commence à penser comme on vit"

magnette.jpg"Si on ne vit pas comme on pense, on commence à penser comme on vit", déclarait justement Raoul Hedebouw et d'ajouter: "Les députés qui vivent avec 4 ou 5.000 euros par mois, comment peuvent-ils encore sentir ce que vivent les travailleurs ?" Les députés élus du PTB-GO s'engageront eux à vivre avec un salaire moyen d'ouvrier, soit + ou - 1500€. Du coup pour gagner plus, si tous les députés et ministres s'alignaient sur le PTB-GO, leur salaire ne pourrait qu'augmenter que si celui des ouvriers se voyait aussi accroître.

Bien sûr, cette proposition est décriée par nos éminences qui la jugent populiste! C'est, disent-ils, que le travail de parlementaire est énorme. Vrai qu'ils ont du boulot, mais à voir le cumul de certains, on peut se poser des questions. Où trouvent-ils tout ce temps, pour encore exercer d'autres mandats, avec  en surplus des heures consacrées dans d'autres secteurs? L'exemple du sieur Magnette est révélateur. Regardons d'un peu plus près:

Le nouvel homme fort du PS cumule plusieurs mandats : il est sénateur, bourgmestre de Charleroi, Président du Parti socialiste et professeur dans le supérieur.

Salaire de Président du PS : montant inconnu. Ce mandat est bel et bien un mandat rémunéré, mais son montant reste inconnu.

Paul Magnette donne toujours aujourd’hui des cours de sciences politiques à l’Université Libre de Bruxelles. Son salaire de professeur à temps partiel reste secret.

En Wallonie, les rémunérations des bourgmestres sont calculées en fonction du nombre d’habitants de la commune. Paul Magnette est maïeur de la plus grande commune de Belgique en termes de population (plus de 200.000 habitants), soit dans ce cas 5.055 euros nets par mois.

Le 17 janvier 2013, Paul Magnette est redevenu sénateur : un poste auquel il avait élu en juin 2010, mais qu’il avait abandonné pour devenir ministre, un an plus tard. Pour cette fonction, il recevrait 5.444 euros nets par mois.

Mais la loi anti-cumul impose un plafond de rémunération. Le député ne peut exercer qu’un seul mandat exécutif rémunéré en plus, et le salaire de ce deuxième mandat ne peut dépasser la moitié du montant de l’indemnité de base de parlementaire.

En d'autres termes, Paul Magnette redevenu sénateur, il va devoir refuser une partie de son salaire de bourgmestre. Ses deux salaires politiques cumulés ne peuvent être supérieurs à 7.746 euros nets par mois.

Un salaire confortable duquel il faut soustraire 10% du montant brut à reverser au parti socialiste, mais auquel il faut aussi ajouter son salaire en tant que professeur et son salaire en tant que Président de Parti.

Comment encore percevoir avec un salaire plus que probable de minimum 10.000 €, auquel il faut ajouter des indemnités de représentations connaître encore le terrain et comprendre le quotidien de la majorité d'entre nous?

D’un côté, les plus riches voient leurs revenus augmenter et pendant ce temps, les plus pauvres s’appauvrissent. Quant aux classes moyennes, elles décrochent. Voilà la réalité. Notre gouvernement, avec pourtant le PS, a permis ce divorce croissant. Sa lutte contre la pauvreté n' a été que du vent puisqu'il y a eu 100.000 nouveaux pauvres, tandis que le nombre de millionnaires augmentait de 5000. A vous de choisir si vous voulez encore de cette politique!

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

17:21 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.