mik dupont UA-70672535-1

15/05/2014

Nous payons leurs blasblas

blasblas.jpgAlors que nous sommes assommés des blablas et promesses en tout genre, nous oublions souvent que ceux-ci sont financés par nous! Les dotations publiques aux partis traditionnels ne sont pas tristes. Pour accéder à cette bourse, il faut évidemment franchir le seuil électoral de 5´%, ce qui relève déjà d'un exploit pour des petits partis. Les grands se sont bien arrangés pour écarter de la manne ceux-ci et leur faire barrière à l'entrée des parlements.

Le confort financier des "grands" n'est évidemment pas le fruit du hasard. Ils assurent la pérennité de leurs multiples privilèges, alors qu'ils nous demandent de serrer la ceinture. Comment croire encore à leurs grandes envolées de service pour le peuple?

Cotisations de membres, contributions des mandataires, dons et autres rentrées financières, ne pèsent plus guère dans la balance de ces partis, alors que chez les petits, comme le PTB-GO, on ne peut compter que sur le militantisme des adhérents.

Moi, je dis chapeau à celle et ceux qui par leur temps, leurs petits dons se mettent au service d'un petit parti, sans attendre quoique ce soit en retour. Cela change de toute la mascarade et faux-semblant des grands décideurs.

Difficile d'encore comprendre comment la voix d'autant d'électeurs va encore à ces dirigeants qui n'ont comme renommée politique qu'une image payée par notre portefeuille.

Il faut saluer l'engagement des futurs élus du PTB-Go, qui sont les seuls à s'engager à continuer à vivre avec un salaire moyen d'ouvrier.

Ne nous laissons pas prendre au piège des appareils des gros partis que pourtant nous payons.

Voici quelques chiffres éloquents pour celles et ceux qui aiment les détails.

"Les partis politiques consacrent 27,5 millions d'euros (18 millions pour les partis flamands, 10 millions pour les francophones) à la campagne électorale, selon le Tijd qui a parcouru les comptes annuels. Le sp.a dispose du plus gros magot avec 5,4 millions d'euros, suivi par le PS (4,3 millions d'euros) et le CD&V (4,1 millions d'euros). Groen, le MR et la LDD ont engagé environ 1 million d'euros.

A côté de ces dépenses, les partis peuvent également puiser dans leurs réserves estimées à 100 millions d'euros. La N-VA dispose des réserves les plus importantes, avec 16,5 millions d'euros, suivie du sp.a, du PS et du CD&V. La LDD et Groen disposent des réserves les plus maigres. L'essentiel des moyens dont disposent les partis politiques provient des dotations publiques." Belga .  Publié le  mercredi 14 mai 2014

09:20 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.