mik dupont UA-70672535-1

24/05/2014

Le dernier débat des présidents des partis traditionnels

bisounours.jpgQuel débat! Fallait évidemment avoir le sens de la synthèse. C'est bien mais quand cette synthèse devient tarte à la crème avec rengaine des " moins charges sur le travail, meilleure école possible, plus d'emplois" et tutti quanti, on se lasse. Les bisounours étaient de retour pour nous amadouer avec des mesures qu'ils avaient l'occasion d'appliquer et qu'ils n'ont jamais mises en œuvre, à l'exception de celles d'une austérité dite indispensable pour notre bien! On a même eu droit à un Wathelet revendiquant la diminution de la TVA sur l'électricité, alors qu'il avait traité Hedebouw de populiste, il y a quelques mois,  en lui signifiant son impossibilité au vu des normes européennes! Comble aussi de voir fiston Michel défendre l'index! Comble de voir Magnette trouver normal le rabotage de l'index au vu d'un nouveau panier de la ménagère ramené aux produits blancs. Plus normal de voir Lutgens défendre l'école catho. Hoyos mettait le paquet pour nous faire croire au rouge du vert. Un accord unanime bien entendu sur des économies nécessaires pour rembourser principalement des préteurs voleurs. Quelques vagues intentions pour faire un peu cracher le capital.

Bref la litanie des réponses aux questions et préoccupations de citoyens lors d'un photomaton rétébéen et soigneusement triées pour donner l'illusion d'une démocratie directe étaient formulées en vieilles recettes éculées. Pas question de sortir de ce carcan de généralités visant à mettre un peu de baume sur nos plaies économiques et de nous redonner un espoir de promesses jamais tenues. Ces gens planent dans un autre univers, survolent des dossiers, souvent d'ailleurs mal connus, tentent de démontrer leur lien directe avec une population parce qu'ils ont fait quelques marchés et écoutés quelques instants les plaintes des uns et des autres.

Vraiment de quoi préférer zapper en attendant dimanche où nous zapperons aussi leurs noms pour aller sur un programme autre que celui de l'espèce de téléréalité que la RTBF vient encore de nous servir.

01:10 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.