mik dupont UA-70672535-1

28/05/2014

Pas son genre

pas son genre1.jpgJe suis sorti avant la fin de ce film terriblement ennuyant. Encore du cinéma franco-belge, dit réaliste, mais terriblement intellectualisé. On sent trop la thèse développée: Peut-on aimer quelqu'un issu d'un autre milieu social et d'une autre culture que soi ? La lutte des classes y est dépeinte avec trop de doigté, sans pour cela être  trop à l'eau de rose.

Clément, jeune professeur de philosophie parisien est affecté à Arras pour un an. Loin de Paris et de ses lumières, Clément ne sait pas à quoi occuper son temps libre. C'est alors qu'il rencontre Jennifer, jolie coiffeuse, qui devient sa maîtresse.

Une romance chiante. Des acteurs qui jouent bien, mais qui jouent. Trop de clichés.

Une heure m'a suffi et je n'ai pas été frustré de ne pas voir la fin prévisible. J'espère, en tout cas, n'avoir rien de commun avec ce prof  très intello de philo...

07:50 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.