mik dupont UA-70672535-1

07/06/2014

Jeux électroniques et solitude

jeux.pngIl suffit d'être sur Facebook pour constater, par le nombre d'invitations reçues, combien le succès des jeux électroniques semblent détenir une part de plus en plus importante dans les loisirs et le "passe-temps" des gens.

Je n'ai rien "contre" pour le dire simplement, mais à réfléchir un peu, nous pouvons nous poser la question du pourquoi et décoder un peu cet engouement actuel pour ces jeux  sacrifiant bien des valeurs sur l'autel du commerce.

Les jeux ont toujours été le reflet d'une époque. Sans remonter à l'antiquité, pensons aux seuls petits exemples du mécano symbolisant la révolution industriel, le train électrique et la généralisation de l'électricité, le monopoly et le système capitaliste, la poupée barbie pour la femme objet, etc.

Après l'électricité, il était bien normal que l'envahissement de l'électronique et de ses multiples applications s'introduisent aussi dans les jeux. Après l'éphémère succès des "jeux vidéo", les jeux électroniques entrent de plus en plus dans la quotidienneté de nombreuses vies, non seulement des jeunes mais aussi de pensionnés, de chômeurs, de personnes seules etc.

Rien de grave en apparence. Mais, n'est-il pas utile de se poser quelques questions sur le sens de cette pratique de plus en plus courante?

Le fait d'être simplement confronté à une machine et à soi- même ne nous entraîne- t-il pas dans une forme d'individualisme si caractéristique de notre époque? Etre face à un ordinateur insensible est bien différent que d'être face à des adversaires en chair et os, avec leurs réactions, humeurs, râles et joie! L'électronique gomme tout un aspect social. L'échange virtuel " en réseau" que certains jeux réclament n'est que très factice et ne remplace pas un lien direct. Le jeu perd son rôle de communication.

Sans nier l'avantage de ces jeux pour entrer dans le monde informatisé, notamment chez les enfants, il engendre aussi un appauvrissement culturel.

Moi qui aime la langue française, je constate  que ces jeux transforment un langage, le rend sommaire, uniforme et codificateur.

Sans être un nostalgique du passé, je reste attaché aux jeux de société plus traditionnels, aux concours de belotte, etc!  Le jeu électronique n'offre plus le prétexte de réunions et de rencontres. Il enferme la vie de beaucoup dans une solitude qui n'est pas brisée par cette confrontation à la machine.

 

09:52 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.