mik dupont UA-70672535-1

12/06/2014

Coupe du monde. Overdose dès le début.

coupe du monde.pngJ'avoue avoir déjà une overdose de ce foot spectacle, dès le commencement. En dehors de ce qui est indiscutable un événement sportif, il est à mes yeux un événement commercial saisis par presque toutes les entreprises pour grossir et grossir encore un chiffre d'affaire, avec en tête les grosses multinationales. Les alliances de type Coca-cola et Adidas ne sont pas mes préférées!

L'argument de la tribune exceptionnel qu'offre cette manifestation, finalement plus commerciale que sportive, pour communiquer et faire avancer les revendications populaires ne me parait pas faire le poids face aux énormes dépenses de cette coupe, au détriment de besoins bien plus urgents, notamment des secteurs sociaux. Le coup de tonnerre des travailleurs brésiliens risque bien de se perdre dans les feux d'artifices de stades survoltés, bien plus que révoltés. Le défoulement d'oubli éphémère de la misère prend le pas sur sa dénonciation. Plus durable aurait été des investissements plus bénéfiques à l'amélioration du sort des brésiliens.

Tout argument peut évidemment être contestable. Celui d'une tribune de contestation, voire de révolution, autant que celui du pape qui y  va de métaphores sportives pour inviter ce peuple, encore très croyant, à devenir des véritables athlètes du christ, pose vraiment question. Cela confirmerait-il cette fâcheuse tendance opportuniste qui n'ose pas trop s'opposer à des engouements populaires et préfère à la condamnation, la récupération?

Personnellement, on ne me fera pas perdre le goût amer de cette coupe, même en ajoutant beaucoup de sucre capitaliste ou communiste.

 

 

16:58 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.