mik dupont UA-70672535-1

25/06/2014

Marre des guéguerres politiciennes.

Fet W.jpgLes analyses politiques, dont les médias et "experts" ne cessent de nous ressasser, sont d'un simplisme pour le moins étonnant. Il est vrai qu'elles reflètent aussi les déclarations de nos éminences politiques. Tout porterait à nous faire croire à une Wallonie à gauche et une Flandre à droite. A une Wallonie unitariste et une Flandre séparatiste. Rien n'est moins sûr.

Les préoccupations du Nord et du Sud sont bien plus proches qu'en apparence. On y retrouve la crise financière, la sécurité sociale et le chômage, ce qui relève plus généralement de la peur d'une pauvreté grandissante dans tout le pays. Tout cela passe bien avant, y compris chez les électeurs de la NVA, une réforme de l'Etat. Dans les différentes parties du pays, les principales inquiétudes d'une large majorité de la population sont donc similaires.

Si la formation d'un gouvernement ne semble pas se dessiner, c'est, à mes yeux, parce que les partis traditionnels ne trouvent aucune solution pour nous faire digérer au mieux et sans perdre la face l'austérité qu'ils conçoivent. Tous se maintiennent dans une position de simple stratégie politicienne, mais les vraies différences restent faibles. La gauche officielle n’est plus à gauche. Cela ouvre la voie à la droite. Du coup celle-ci se sent autorisée à se poser en force. Les idéologies s'étant confondues, il ne reste plus que les petites luttes d'un simple partage de pouvoir.

Le seul espoir, bien mince encore au vu du vote encore beaucoup trop traditionnel, viendra d'une gauche combative osant relayer les véritables préoccupations des citoyens et exiger la fin des guéguerres politiciennes dont nous sommes encore témoins et prisonniers aujourd'hui.

00:40 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.