mik dupont UA-70672535-1

25/07/2014

Les éminences grises du pouvoir

approuvés.jpgA côté de ceux qui exercent le pouvoir dans la lumière, il y ceux qui l'exerce dans l'ombre. Ces derniers, souvent inconnus aux yeux du grand public, sont des personnalités intelligentes et très expérimentées en politique de couloirs. Ces cabinettards ont une influence considérable dans les choix que font les ministres. À force de traîner dans les négociations et les couloirs des gouvernements, ceux-ci parviennent à se faire de de très bons contacts dans  tous les partis, mais aussi dans les milieux influents du privé.

Sous l'étiquette de "serviteurs" des ministres, ces hommes et femmes sont de vrais  apparatchiks de parti qui souvent préfèrent le vrai pouvoir aux honneurs dont jouissent leurs maîtres. Certains sont parfois tentés de passer la barrière de l'ombre. C'est le cas, par exemple d'un Marcourt. Rare d'ailleurs un ministre qui ne soit passé par une expérience de cabinet.

Si le ministre a son mot à dire dans le choix de son chef de cabinet, c'est surtout le président de parti qui impose ses préférences.

Ce sont des gens de réseaux, mais aussi de bons gestionnaires de dossiers. Aidés d'une large équipe de spécialistes dans les matières dont le ministre a la compétence, les cabinettards ont la vie rude et sont habituellement des bourreaux de travail.

Aucun ministre n'osera signé le moindre courrier, la moindre décision sans la signature préalable de son chef de cabinet.

A l'heure de la formation des cabinets, il est donc bon de savoir qui sont ces hommes et femmes de l'ombre.

http://www.lesoir.be/607945/article/actualite/belgique/elections-2014/regionales/2014-07-24/voici-chefs-cabinet-des-ministres-communaute-francaise-et

 

09:25 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.