mik dupont UA-70672535-1

26/08/2014

Qui peut encore croire au PS?

PS.pngQu'il soit français, avec un Valls de droite en point de mire ou un Montebourg  qui se positionne bien tard contre une politique et qui du parlement va encore soutenir, ou de chez nous, avec un Di Rupo premier ou non, qui peut encore croire que le PS représente la classe populaire qui en train de payer la diabolique politique des banquiers, des multinationales? L'Europe  reste braquée sur une austérité qui conduit ses pays membres dans le mur, avec une soumission incroyable à une Allemagne qui tôt ou tard payera aussi l'austérité qu'elle défend et impose.

Notre PS reste silencieux et se réveillera sans doute à la rentrée avec un discours de guerre contre une politique qu'il a pourtant lui-même pratiquée, même si plus modérément. Nous verrons d'ailleurs ce qu'il fera à la Région.  Blotti  dans son élysette  avec ses "sauvés" de la disette ministériel, il profitera simplement du confort de l'opposition fédérale dans l'unique but de récupérer un électorat perdu, mais point pour changer son allégeance au monde de la finance. Car c'est bien de cela qu'il s'agit. Le PS a bien participé à la privatisation d'importants leviers économiques, tels l'énergie, la sidérurgie, les banques (CGER) , la poste, la Sabéna, etc, etc.

Nous voyons ce que ces privatisations ont apporté: une levée des prix, des fermetures d'entreprises, des licenciements et surtout l'appauvrissement de la masse, l'accroissement du chômage tandis que les dividendes, eux, versés aux mieux nantis ne cessaient de croire.

Comment croire encore à un PS qui avalise l'économie de marché? Comment croire à un PS lié au monde des banques, ce que prouve encore la nomination d'Emmanuel Macron en France (ancien banquier d'affaires chez Rothschild et anti Montebourg) au ministère de l'économie. Ne pensons pas que le PS belge soit très différent de celui qu'incarne Hollande.  Ce n'est en tout cas pas le discours qu'il prépare contre un gouvernement kamikaze qui me fera changer d'avis envers ce parti qui n'a plus rien de gauche…

19:33 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.