mik dupont UA-70672535-1

10/10/2014

Casting ministériel. Les hommes importent peu, mais…

 

gouvernement1.jpgLe gouvernement Michel 1er est donc formé. La désignation des ministres aura pris moins de temps que les négociations de programmes. Voilà qui prouve une hiérarchie apparente des valeurs. Il n'empêche qu'à travers les portefeuilles distribués, il y a des indications importantes et un équilibrage entre les différentes matières attribuées aux partis. 

Les grands ministères sont dans les mains des flamands.  Le loup gris van Antwerpen a encore frappé fort. 

La  NVA à l'intérieur, et pas n'importe qui,  au vu de ses sympathies passées avec les nostalgiques du nazisme. On lui a ajouté la régie des bâtiments. Y verra-t-on accrochés le lion ou pire?  Un autre à la lutte contre la fraude et la pauvreté. Etrange liaison, mais parions que les fraudeurs seront mieux servis que les pauvres, tout cela sous l'égide d'un ministre copain aux finances ce dont devraient se réjouir les diamantaires d'Anvers et autres gros fraudeurs. La NVA hérite aussi de la simplification administrative jointe à l'asile et à la migration. Une simplification qui ne sera certainement pas appliquée à son autre compétence! Cerise sur la gâteau, la NVA obtient la défense et la fonction publique. De quoi préférer les avions des cieux de guerres aux fonctionnaires de terre.  

Voilà en gros pour la NVA. De quoi bien la satisfaire. 

Le CD&V obtient la Justice (pas mal pour équilibrer avec l'intérieur). Celui qui a préféré céder sa place de premier aura l'emploi, les affaires économiques et la protection des consommateurs. Ministère piège à qui on imputera facilement la faillite du pays et le mécontentement du peuple. Pas bête le De Wever! Et puis De Crem au commerce extérieur pourra continuer ses parades à l'étranger et grignoter sur les compétences de Reynders.  

Le VLD aura les entreprises publiques, ainsi soumises à un grand partisan de la privatisation.  La magie, pardon la Maggie De Block a la santé et les affaires sociales. De quoi craindre une dualisation qui ne permettra qu'aux riches d'être bien soignés. La coopération au développement risque bien pour la secrétaire d'Etat d'être un poste de vacances. 

Voilà pour le casting flamand.  

Les "petits" francophones paient cher la place de Michel le grand. Ils doivent se contenter de moyens ou petits ministères.  

Pour le MR, Reynders garde un poste de prestige, mais peu stratégique avec les affaires étrangères. On lui a ajouté les institutions culturelles. De quoi ne plus avoir qu'une culture élitiste. Willy Borsu aura les pommes et les poires et pourra se bagarrer avec la région pour ce qui est de l'agriculture. Il aura les classes moyennes bien encadrées par les multinationales. Jacqueline Galant a la peau de banane avec la mobilité et le problème des vols bruxellois. Jamar a, il est vrai, un poste stratégique et important: le budget, mais très bouclé par l'accord gouvernemental. Energie, environnement, développement durable sont hélas, parce qu'importants,  des petits ministères car les politiques à longue échéance n'intéressent que très peu les "grands". Le "brave" Bacquelaine aura les pensions. De quoi soigner plus longtemps les pauvres travailleurs âgés et surtout rassurer les compagnies privées de l'épargne pension privée! 

Pour le tableau des grands déçus, Madame Defraigne  hérite d'un poste obsolète de présidente d'une assemblée devenue incompétente. Voilà qu'il lui va bien, elle qui l'a toujours été. Et la grande gueule de Ducarme devra se contenter de la boucler comme chef de groupe du MR!  

Sans vouloir basculer ( trop) dans des attaques personnels, il faut bien être conscient de ce que contient cet accord de gouvernement. A ceux qui doutent, je dirai qu'en attendant les résultats de cette politique, ils risquent bien d'arriver trop tard pour la changer. C'est maintenant qu'il faut la combattre et pour le moins l'infléchir à défaut éventuel de pouvoir la renverser de suite.  Et à ceux qui croient encore au PS, il faut aussi dire, qu'avec son passé, ce parti n'aurait rien changé de fondamental au pire qui nous arrive.  

La seule alternative crédible, avec des solutions réalistes, reste à mes yeux le programme et les propositions du PTB.

 

 

 

17:30 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.